Délivrance massive de cartes nationales d’identité

La direction générale de l’Office national d’identification et les autorités régionales du Plateau central ont eu une rencontre d’échanges, le mercredi 31 juillet 2019, à Ziniaré sur les stratégies à développer pour la réussite de l’opération de délivrance massive de cartes nationales d’identité burkinabè dans la région.

Depuis le mois de février dernier, l’Office national d’identification (ONI) mène une opération de délivrance massive de Cartes nationales d’identité burkinabè (CNIB) afin de permettre aux personnes en âge de voter de prendre part aux prochaines élections. Pour la réussite de l’opération dans le Plateau central, l’ONI a organisé une rencontre d’échanges avec les autorités de la région, le mercredi 31 juillet 2019, à Ziniaré. Selon le directeur général de l’ONI, Aristide Béré, 34 842 CNIB expireront dans le Plateau central cette année et l’année prochaine. «Avec la progression de la population, on doit y ajouter 10 000 personnes en âge de voter. Ce qui donne un total de 44 842 CNIB à établir dans la région pour cette opération», a-t-il laissé entendre. Les maires des communes ont relevé plusieurs obstacles pour l’atteinte de cet objectif notamment la somme de 2500 F CFA à débourser pour avoir une CNIB. «Il serait intéressant si l’Etat subventionnait comme auparavant pour que le prix soit fixé à 500 FCFA. Sinon, je reste sceptique quant à la mobilisation de la population et de la réussite de cette opération» s’est inquiété, le maire de la commune de Boussé, Nicolas Sawadogo. L’édile de la commune de Laye, Boniface Zango, lui, a suggérer que l’opération de délivrance massive de CNIB soit poursuivie jusqu’en 2021 pour prendre en compte les élections municipales. La longue attente pour l’obtention de la CNIB après l’inscription a été également soulevée par les participants. Face à toutes ces préoccupations, le DG a fait savoir que sa structure a deux contraintes majeures à savoir le temps et les moyens. «Les missions à l’intérieur du pays ne peuvent pas excéder 21 jours. Aussi, le gouvernement n’a pas prévu de subvention pour la production massive de la CNIB. Il est alors demandé à l’ONI de s’autofinancer, de faire en sorte que les frais engendrés par la production des cartes servent à financer les missions à l’intérieur comme à l’extérieur» a-t-il soutenu. Après les échanges, les autorités régionales et les responsables de l’ONI sont parvenus à accorder leur violon sur un chronogramme. Ainsi, du 1er au 31 août 2019, les maires vont mener des campagnes d’information dans leurs communes respectives afin d’établir la liste des personnes concernées par l’opération. L’opération de délivrance massive de la CNIB pourra effectivement commencer à partir du 16 septembre 2019 dans la région du Plateau central.

Abdias Cyprien SAWADOGO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.