La lauréate Wendlassida Danielle Flora Ouédraogo a séduit, à travers son discours

La finale du concours «Miss Burkina» 2019 a eu lieu, dans la soirée du vendredi 9 août 2019 à Ouagadougou. L’étudiante Wendlassida Danielle Flora Ouédraogo s’est retrouvée sur la plus haute marche du podium, au terme de la compétition.

Agée de 21 ans, l’étudiante Wendlassida Danielle Flora Ouédraogo est la «reine de beauté et de l’intelligence» de l’édition 2019 du concours «Miss Burkina». C’était à l’issue de la grande finale organisée le vendredi 9 août 2019 à la salle de conférence de Ouaga 2000, sous le thème «Jeunesse et civisme au Burkina». En plus de la couronne, Mlle Ouédraogo est repartie avec la somme de 10 500 000 F CFA offerts par le Nouveau comité «Miss Burkina» (N-COMIB) et les différents sponsors ; un bijou en or et en diamant ; un voyage de participation à un événement aux Etats-Unis, un smartphone, un crédit de communication de 200 000 FCFA, un an de connexion gratuite à internet, des complets de pagnes et de nombreux gadgets.

La remplaçante de Cynthia Sankara (Miss Burkina 2018) «règnera» une année durant aux côtés de Rose Armelle Nikièma (première dauphine) et de Maïmouna Coulibaly (deuxième dauphine). Aminatou Ouédraogo et Corinne Yougbaré ont été classées respectivement troisième et quatrième dauphines. Le prix du public est revenu à Djemira Natacha Traoré. Les candidates ont, comme à l’accoutumée, effectué 3 passages en tenue traditionnelle, en tenue olympique et en tenue de soirée. Chaque prétendante a, en outre, livré un discours autour des thématiques de la jeunesse et du civisme au «pays des Hommes intègres».

Le jury a été séduit par le passage, et notamment la qualité du «speech» de Wendlassida Danielle Flora Ouédraogo. «La différence s’est faite certainement au niveau du discours que j’ai prononcé. Car, toutes les candidates étaient belles. Au cours de mon entraînement, j’ai visionné plusieurs vidéos de grands orateurs sur les réseaux sociaux. Je répétais également à la maison devant le miroir», a confié la lauréate. Tout en rendant grâce à Dieu pour cette victoire, elle a dit envisager, pour la suite, la réalisation de plusieurs projets en faveur de la jeunesse burkinabè, dont une formation à la sécurité routière.

Quant au président du N-COMIB, Alpha Ouédraogo, il s’est dit satisfait de la qualité de l’édition 2019 de «Miss Burkina», et la pertinence du thème retenu. «L’incivisme est un véritable fléau qui gangrène notre société. Il suffit juste de regarder autour de nous pour constater les effets néfastes de ce phénomène. Pour nous, il a donc été de bon ton de choisir ce thème et accompagner les efforts du gouvernement dans sa quête de redorer le blason de notre pays», a-t-il soutenu. La cérémonie a vu la présence d’autres reines de beauté à savoir, Miss Côte d’Ivoire, Miss Togo, Miss Burkina/Sénégal, Miss Burkina/USA, et Miss Burkina/North America.

W. Aubin NANA
Mamourou BENAO
(Stagiaire)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.