Le Programme d’appui au développement des économies locales (PADEL) a lancé, le vendredi 9 août 2019, à Baskouré, dans la province du Kourittenga, les travaux de réalisation d’infrastructures socioéconomiques dans six régions du Burkina Faso.

Composante-phare du Plan national de développement économique et social (PNDES), le Programme d’appui au développement des économies locales (PADEL) entend contribuer à l’amélioration des conditions socioéconomiques des populations à la base. Et ce, à travers le développement des filières porteuses d’emplois, de services énergétiques modernes et d’infrastructures socioéconomiques de base, le renforcement de la protection sociale et la résilience des ménages vulnérables et le développement de services financiers adaptés, inclusifs et accessibles. Le lancement des travaux de réalisation d’infrastructures socioéconomiques au profit des six régions bénéficiaires a eu lieu le vendredi 9 août 2019 à Baskouré, dans la province du Kourittenga, région du Centre-Est, à travers la pose de la première pierre du hall central du marché de Baskouré. Instrument novateur de lutte contre la pauvreté qui repose sur une approche basée sur les capacités, le PADEL part du principe que les populations sont mieux à même de répondre à leurs besoins, pourvu qu’elles aient les moyens nécessaires de créer les conditions pour faire émerger les opportunités de transformation des potentialités locales. Mis en œuvre en 2017 dans la région du Sahel et ce, conformément à son schéma de déploiement, le PADEL s’est étendu en 2018 à six régions que sont : l’Est, la Boucle du Mouhoun, le Centre-Nord, le Centre-Sud et le Centre-Est. «Après le processus de planification et de programmation démarré en début 2018, nous entrons dans la phase décisive de réalisation effective des infrastructures qui vont contribuer à transformer les économies locales», a expliqué le Ministre de l’Economie, des Finances et du Développement (MINEFID), Lassané Kaboré. Il a, par ailleurs, précisé que le déploiement du PADEL dans les six nouvelles régions en plus de celle du Sahel, permettra d’investir 30 milliards FCFA, dont 1, 12 milliard FCFA destinés à la transformation et à la modernisation des entreprises informelles ; 4, 89 milliards FCFA pour l’inclusion financière et 21, 9 milliards FCFA pour la mise à niveau de la plateforme infrastructurelle. La chef de la mission résidente de la Banque ouest africaine de développement (BOAD) au Burkina Faso, Reine Broohm-Ayeva, a fait savoir que la construction des infrastructures socioéconomiques devra favoriser une intensification des activités de développement de l’économie locale dans les régions ciblées. Elle contribuera également à la réalisation du PNDES et à la réduction de la pauvreté, à impacter directement les collectivités ciblées, à travers l’amélioration des conditions de vie des populations et partant, à booster l’économie locale. Pour ce faire, Mme Broohm-Ayeva a souhaité que des dispositions idoines soient prises pour que les travaux se déroulent dans de bonnes conditions et s’achever dans les délais requis, compte tenu de l’importance des infrastructures à réaliser. «Vous n’avez pas le droit de faillir et de décevoir. Vous avez un devoir patriotique, en tant que ressortissants d’une des 351 communes, de livrer dans les délais, des infrastructures de qualité», a renchéri le ministre d’Etat, ministre de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et de la Cohésion sociale, Siméon Sawadogo, à l’endroit des entreprises chargées des travaux. Il a également invité les collectivités territoriales à veiller à la mise en place de mécanismes adéquats de gestion intégrant les normes de durabilité en impliquant les bénéficiaires directs. Le Président du conseil régional (PCR) du Centre-Est, Moro Kéré, a indiqué que la mise en œuvre du PADEL contribuera à la mise en œuvre des Plans locaux de développement (PLD), en offrant aux communes des conditions infrastructurelles, sociales et environnementales minimales nécessaires à l’éclosion durable du potentiel économique local. Il a en outre, déclaré que le PADEL intervient au moment où l’Etat est confronté à une très forte demande sociale, et où les collectivités territoriales font face à une certaine léthargie sur le plan économique et social.

Bougnan NAON
naon_2012@yahoo.fr
MaïmounaYAMEOGO
(Stagiaire)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.