Attaque de Koutougou : La compassion du Mali au peuple burkinabè

L’émissaire malien, Ibrahima Dahirou Dembélé (gauche), a exprimé la solidarité de son gouvernement au peuple burkinabè.

Le Premier ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré, a reçu en audience le ministre malien de la Défense et des Anciens combattants, Ibrahima Dahirou Dembélé, dans la matinée du lundi 26 août 2019, à Ouagadougou.

Le lundi 19 août 2019 2019, le détachement militaire de Koutougou dans la province du Soum, a été victime d’une attaque terroriste, qui a coûté la vie à une vingtaine de militaires. En cette circonstance douloureuse, le ministre de la Défense et des Anciens combattants du Mali, Ibrahima Dahirou Dembélé, est venu présenter les condoléances du gouvernement malien au peuple burkinabè.

Il a, à cet effet, été reçu en audience par le Premier ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré, dans la matinée du lundi 26 août, à Ouagadougou. Une rencontre au cours de laquelle, le ministre malien a réaffirmé l’engagement de son pays à collaborer avec le Burkina Faso afin de relever le défi sécuritaire qui reste un défi commun. «Les armées burkinabè et malienne travaillent ensemble depuis 1990, et nous allons continuer dans cette lancée», a-t-il déclaré.

Il a, d’ailleurs confié qu’il mettra à profit son séjour au pays des Hommes intègres pour faire le point des différentes opérations menées conjointement par les deux pays, avec son homologue burkinabè, Moumina Chériff Sy. «Nous allons évaluer nos différentes opérations pour voir comment les améliorer», a-t-il dit. Pour lui, la mutualisation des forces reste la seule arme efficace contre le terrorisme.

Nadège YAMEOGO
Estelle WANGRE
(Stagiaire)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.