La finale des XIIes Jeux africains en football a été remportée vendredi 30 août 2019 au stade Boubher-Ammar de Salé par les Etalons juniors, vainqueurs des Flyings eagles du Nigeria 2-0. Avec cette victoire, la formation burkinabè s’empare de la médaille d’or.

Ils l’ont promis. Ils l’ont fait. « Nous voulons venger nos aînés. Ils les avaient battus en finale de la CAN 2013 et plongé le Burkina dans le noir », avait prévenu le capitaine des Etalons, Cheick Djibril Ouattara, avant le match de la finale des XIIes Jeux africains en football face aux Flyings eagles du Nigeria. Dans leur dispositif habituel (4-3-3 évolutif en 4-4-2) basé sur des contres, les poulains d’Oscar Barro ont tué le match en l’espace d’une demi-heure. D’entrée de jeu, les Etalons pressent haut. Le bastion offensif composé de Cheick Djibril Ouattara, Kalifa Nikièma et Elliass Dianda joue le rôle de premier rideau défensif. Il pousse la défense nigériane à se dégager à l’emporte-pièce. Durant le quart d’heure de jeu, les Etalons, tactiquement disciplinés, contiennent leurs adversaires. Ils procèdent par quelques incursions. Sur l’une d’entre elles, Cheick Djibril Ouattara est au commencement et à la fin d’une action savamment menée pour l’ouverture du score (25e mn). Les Nigérians surpris, commencent à péter les plombs.

Le plus grand bonheur du coach Barro

Ils deviennent agressifs et nerveux. A plusieurs reprises, le staff médical burkinabè est autorisé à prendre pied sur l’aire de jeu. Et ce qui devait arriver arriva à la 30e mn. Suite à un coup dans le rond central, le très promoteur axial Issiaka Ouédraogo lance rapidement en profondeur Cheick Djibril Ouattara (encore lui). Son coup de tête est repoussé par le portier nigérian. Ismahila Ouédraogo à l’affût ne se fait pas prier pour catapulter la balle au fond des filets.
Les Burkinabè gèrent leur avance jusqu’à la pause. Les Flyings eagles, comme pour en finir avec les Etalons, sont les premiers à regagner la pelouse. Ils ont semblé être sur la bonne voie après les 20 premières minutes de la partie. Ils deviennent maîtres du jeu. Mais face à des guerriers comme ces Etalons juniors, leurs tentatives ont été toutes étouffées. Au contraire, ce sont les Burkinabè qui auraient pu corser l’addition, si la fatigue aidant, certaines actions de but n’avaient pas été vendangées. A 2-0, la messe est dite. Les Etalons sont médaillés d’or des XIIes Jeux africains. C’est l’euphorie dans le camp burkinabè. Joueurs, encadreurs, dirigeants et supporters compris. « Un sentiment d’immense joie m’anime. Les Etalons juniors ont montré un autre visage du football burkinabè au Maroc», a indiqué l’ambassadeur du Burkina Faso auprès du royaume chérifien, Zakalia Koté. Le coach Oscar Barro n’est pas en reste. « C’est le plus grand bonheur que je puisse avoir en football. C’est la première fois pour moi de participer à une telle compétition. Et une première fois, on arrive à dominer toute l’Afrique ,» s’est-il réjoui. Au-delà de ce sacre, le Burkina a aussi dans ses rangs le meilleur buteur du tournoi. Il s’agit de Cheick Djibril Ouattara. Il totalise 5 buts. Il a avoué que les Etalons étaient peu attendus en venant à cette compétition. « Je suis fier et satisfait de la solidarité qui a été notre force durant le tournoi », a-t-il dit. Le pays qui a complété le podium, synonyme d’une médaille de bronze est le Sénégal, victorieux du Mali aux tirs au but 3-2.

Yves OUEDRAOGO
Envoyé spécial à Rabat

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.