Lutte contre le terrorisme: le NTD propose un comité populaire

Les femmes du Nouveau temps pour la démocratie (NTD) ont organisé, le samedi 31 août 2019, à l’arrondissement n°4 de Ouagadougou, un meeting de soutien au Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré et aux Forces de défense et de sécurité (FDS).

Les femmes du Nouveau temps pour la démocratie (NTD) mettent la main à la pâte dans la lutte contre l’insécurité. Elles se sont mobilisées, le samedi 31 août 2019, à Ouagadougou, pour apporter leur soutien au Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré. L’objectif du meeting était de participer à la construction du pays en soutenant le chef de l’Etat et les Forces de défense et de sécurité (FDS) dans leur lutte quotidienne, a déclaré le président du parti, Vincent T. Dabilgou. Il a affirmé que les femmes sont le symbole de la résilience au Burkina Faso contre toute forme de barbarie. Car, pour lui, elles savent trouver, à un moment donné, la voie de la dignité. De ce fait, leur engagement à encourager le premier responsable du pays et les FDS est à saluer, a-t-il dit. M. Dabilgou a également souligné qu’il est temps que les syndicats soient solidaires pour soutenir la nation. « Tous les politiciens doivent s’unir pour délivrer le Burkina Faso », a-t-il poursuivi. Il a, par ailleurs, fait des propositions au président du Faso. Le président du NTD a demandé à Roch Marc Christian Kaboré de réviser le PNDES pour replacer la sécurité au cœur des priorités. « Nous voulons que l’argent qui est destiné aux politiciens soit reversé aux FDS dans le but d’assurer plus de sécurité », a-t-il justifié. M. Dabilgou a aussi proposé qu’une caisse soit ouverte à la Chambre de commerce, afin que les commerçants puissent contribuer financièrement pour aider les FDS. « Le NTD suggère qu’un comité populaire de lutte contre le terrorisme soit mis en place », a-t-il mentionné. Vincent T. Dabilgou a en outre suggéré au président Kaboré de rebâtir un service de renseignements efficace pour vaincre les forces du mal. Par ailleurs, il a lancé un appel aux bailleurs de fonds à sortir massivement et montrer à la face du monde que le Burkina Faso est capable de vaincre le terrorisme. Il a enfin promis aux femmes de rendre compte au président du Faso de leur détermination à son égard. Quant à la représentante des femmes de la section Kadiogo du NTD, Fatimata Bambara, elle a relevé que le pays a besoin de tous pour vaincre le terrorisme. Pour ce faire, « nous avons cotisé une somme de 1 000 000 FCFA pour venir en aide à nos forces de défense et de sécurité », a-t-elle expliqué.
Ce meeting a également été l’occasion d’accueillir de nouvelles militantes acquises à la cause du NTD. Une action saluée par la secrétaire générale du parti, Zalissa Koumaré/Ouillio.

Panson Antoinette BENON
Estelle WANGRE
(Stagiaires)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.