La direction régionale de l’agriculture et des aménagements hydro-agricoles des Hauts-Bassins organise, du 2 au 13 septembre 2019 à Bobo-Dioulasso, un séminaire de formation des agents et producteurs. L’atelier s’inscrit dans le cadre du Programme de coopération agricole entre le Burkina Faso et la Chine.

Le renforcement des capacités des agents est inscrit en priorité dans la coopération entre le Burkina Faso et la Chine. C’est dans ce cadre qu’une équipe d’experts chinois offre une formation à des agents et producteurs burkinabè, du 2 au 13 septembre 2019, à Bobo-Dioulasso. La formation porte sur les techniques de production agricole, le mil en particulier. « Nous voulons obtenir les connaissances de production du mil au Burkina Faso pour la comparer aux technologies chinoises, afin de trouver la meilleure méthode à appliquer pour accroître le rendement du mil au Burkina Faso », a fait savoir le chef adjoint du projet mil, Xu Guoxin. Et d’ajouter que cette aide est une promesse de la Chine au Burkina Faso depuis le rétablissement des relations entre les deux pays.

La formation, qui va s’étendre sur plus de 10 jours regroupe 16 experts chinois en agriculture, en hydraulique et en machines agricoles, entre autres. 23 personnes issues de six régions (Boucle du Mouhoun, Cascades, Centre-Ouest, Hauts-Bassins, Nord, Sud-Ouest) prennent part à cette formation. Plusieurs modules seront développés, à en croire le directeur régional de l’agriculture et des aménagements hydro-agricoles des Hauts-Bassins, Julien Ouédraogo. Ils vont de la théorie générale de sélection du mil, à la gestion de l’eau dans les parcelles en passant par l’utilisation des machines agricoles et le modèle de production chinoise. Le coordonateur national du Programme de coopération agricole Burkina Faso-Chine, Gaoussou Sanou, appelle, pour sa part, les participants à suivre cette formation avec sérieux et assiduité. Cette formation est la 2e phase d’une première étape, qui s’est déroulée à Ouagadougou et avait regroupé des participants des sept autres régions du Burkina Faso. Une autre étape de formation devrait intervenir en octobre, foi du coordonnateur national du Programme de coopération agricole Burkina Faso-Chine.

Christophe DA
(Collaborateur)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.