Les nouveaux ambassadeurs du Maroc, du Canada, de la France, du Danemark et de la Guinée au Burkina Faso ont présenté, le lundi 9 septembre 2019 au palais présidentiel de Kosyam, leurs lettres de créance au chef de l’Etat burkinabè, Roch Marc Christian Kaboré.

Cinq pays veulent donner un nouveau souffle à leurs relations diplomatiques avec le Burkina Faso. A cet effet, ils ont nommé de nouveaux ambassadeurs. Il s’agit du Maroc, du Canada, de la France, du Danemark et de la Guinée. Les diplomates de ces pays ont présenté, le lundi 9 septembre 2019, au palais présidentiel de Kosyam, leurs lettres de créance au Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré. Le premier à être reçu par le chef de l’Etat est l’ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du Royaume du Maroc au Burkina Faso, Youssef Slaoui. Avec pour résidence Ouagadougou, il est diplômé en management stratégique et administration des organisations et aura pour rôle de consolider la coopération entre le Royaume chérifien et le pays des Hommes intègres dans plusieurs domaines comme l’enseignement supérieur, la santé, l’agriculture et la sécurité. A la suite du diplomate marocain, l’ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du Canada, Carol Vivian Mcqueen a, à son tour, présenté sa lettre de créance au président Kaboré. Son pays qui entretient des relations avec le Burkina Faso depuis 1962 s’intéresse à plusieurs secteurs prioritaires définis par le gouvernement burki-nabè tels que l’éducation, la santé, la bonne gouvernance, l’égalité entre les sexes et le développement du secteur privé. La 11e puissance économique mondiale par son PIB, compte aussi sur la nouvelle diplomate titulaire d’un doctorat en relations internationales pour intensifier les relations commerciales avec le Burkina Faso notamment dans le domaine minier. Le troisième diplomate à être reçu à Kosyam est celui de la France. L’ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire, Luc Hallade, titulaire d’une maîtrise en Droit et du diplôme de l’Institut d’études approfondies de Paris aura pour mission de renforcer les cinq principaux axes de la diplomatie entre son pays et le Burkina Faso. Il s’agit de la gouvernance, de l’agriculture, des infrastructures d’eau et d’assainissement, d’énergie et d’aménagement urbain, les secteurs sociaux et dans le domaine culturel. Les diplomates du Royaume du Danemark et de la Guinée sont les deux derniers à présenter leurs lettres de créance au chef de l’Etat burkinabè.
L’ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du Royaume du Danemark, Steen Sonne Andersen aura la charge de booster la coopération entre les deux pays sur les questions d’énergie, de l’eau et de la bonne gouvernance. Quant au Guinéen, l’ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire, Fodé Keïta, il doit œuvrer à la consolidation de la coopération entre son pays et le Burkina Faso. Plusieurs accords sont signés entre les deux Etats mais leur mise en œuvre «efficiente» ne facilite pas le développement de la coopération entre les pays.

Abdoulaye BALBONE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.