Le Premier ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré a présidé hier, lundi 9 septembre 2019, la cérémonie de lancement des activités de célébration des 30 ans de la Caisse autonome de retraite des fonctionnaires (CARFO). Des allocutions, une remise de bourses à des orphelins d’anciens pensionnaires de la caisse et l’inauguration d’un nouveau bâtiment étaient au programme.

De sa création en 1989, la Caisse autonome de retraite des fonctionnaires (CARFO) est passée du traitement manuel à celui automatisé des dossiers de prestations, avec à la clé, la réduction des délais à un jour pour la pension de retraite et à trois pour celle de réversion. Après 30 ans d’existence, elle gère de nos jours, outre le régime de retraite des agents publics, les risques professionnels de 24 785 pensionnaires dont elle a bancarisé et mensualisé les moyens de subsistance. Elle mobilise aussi, depuis 2008, des bourses au profit des enfants des retraités décédés, 4317 au total, pour un montant global de 429,8 millions F CFA. Ce sont autant d’acquis salués, lundi 9 septembre 2019 à Ouagadougou, par l’ensemble des intervenants à la cérémonie de lancement des activités du trentenaire de l’institution de prévoyance sociale, cérémonie présidée par le Premier ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré. Première à prendre la parole, la directrice générale de la CARFO, Laure Zongo, a signalé que les trente ans ont été chargés d’histoires, de difficultés et des succès. A ses dires, la caisse a intégré le portefeuille de la Conférence internationale de la prévence sociale (CIPRES) en 2006, ce qui lui a permis d’atteindre de niveaux de performance appréciables. Elle prendra la forme d’établissement public de prévoyance sociale en 2008 sur recommandation de l’organisation sous-régionale en la matière. Selon la DG, le 30e anniversaire est pour la CARFO, l’occasion de questionner le chemin parcouru en vue d’asseoir les bases d’une meilleure couverture sociale des agents publics.

Trente ans de « démocratie sociale »

Pour les années à venir, Laure Zongo s’est engagée, à travers la mise de la Stratégie de gestion de retraite des agents de l’Etat (SYGRAE 2019-2028), à léguer une caisse encore plus forte, dynamique, ambitieuse, moderne et accessible aux assurés. Quant à Simon Compaoré, coparrain avec l’épouse du président du Faso, Sika Kaboré, du trentenaire, il a salué trois décennies d’action de service du développement social du Burkina Faso, avec des initiatives en phase avec la société et l’époque (ouverture de bureaux totaux, bancarisation et mensualisation des pensions, etc.). Il s’est réjoui de la vision de justice sociale adoptée par la caisse à travers les bourses octroyées aux orphelins d’ex-pensionnaires. Pour l’avenir de l’établissement, le souhait du représentant des parrains est tout simplement de « continuez de nous étonner ». De son côté, le Premier ministre Dabiré, par la voix du ministre de la Fonction publique, du Travail et de la Protection sociale, Séni Ouédraogo, a confié que les trois décennies d’existence de la CARFO constitue « trente ans de démocratie sociale ». « Pendant trente ans, la caisse a contribué à donner du sens à la vie de milliers de Burkinabè en leur apportant un revenu modeste mais combien utile au soir de leur carrière dans la Fonction publique », s’est-il félicité. Le ministre Ouédraogo a confié que le gouvernement accompagnera la réalisation du plan stratégique de la CARFO et est engagé à étendre la couverture sociale à toutes les couches de la population. Le chef du département en charge de la protection sociale est heureux des initiatives hors missions statutaires développées par l’établissement (visite médicale gratuite pour les retraités, le projet de construction d’un centre gériatrique, prise en charge rapide des éléments de forces de défense et de sécurité blessés sur les théâtres d’opération. Il a félicité et encouragé tous les agents de la CARFO. La remise de chèques au profit des orphelins boursiers, l’inauguration de la salle de conférence de la caisse et une visite de stands d’exposition ont marqué la fin de la cérémonie.

Jean Philibert SOME

……………………………………………………………………………………………………………….

Le Premier ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré
« Que les 30 prochaines années soient celles de victoires ».

« La protection sociale fait partie des grandes préoccupations du gouvernement. Je souhaite que les 30 prochaines années soient des années de victoire pour la CARFO. Car, la prise en charge des retraités est un élément fondamental de la solidarité nationale. Il faut des institutions comme la CARFO pour manifester cette solidarité nationale. Nous sommes venus pour dire que le gouvernement accompagne toutes les institutions œuvrant dans la prise en charge des retraités et de leur famille comme c’est le cas avec les bourses octroyées aux orphelins. Je félicite la CARFO pour les innovations et les améliorations apportées dans ses prestations ».
JPS

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.