Quelques journalistes burkinabè ont participé à l’exposé-vidéo au CINU de Ouagadougou.

La 74e session ordinaire de l’Assemblée générale des Nations unies s’ouvrira, le 16 septembre 2019 au siège de l’ONU à New-York, suivie du débat général, du 24 au 30 septembre 2019. L’agenda de cette session à laquelle le Burkina Faso prendra part, a été présenté par Skype-vidéo, le jeudi 12 septembre au Centre d’information des Nations unies (CINU) à Ouagadougou.

Après l’ouverture de la 74e session ordinaire de l’Assemblée générale des Nations unies, les chefs de délégation des Etats-membres de l’ONU prendront la parole pour exprimer la position de leur pays sur la marche du monde, lors du débat général. Cette session sera aussi marquée par la tenue de cinq «importants» sommets de haut niveau portant sur des thèmes variés.

C’est l’information que Paul Simon du département des affaires économiques et sociales de l’ONU a donnée aux journalistes francophones par exposé-vidéo, le jeudi 12 septembre 2019. Les réunions de haut niveau, a-t-il dit, se tiendront pendant la semaine du débat général. De ces explications, il ressort que le 23 septembre, se tiendra le sommet Action Climat 2019 et la réunion sur la couverture sanitaire universelle.

Au sommet sur le climat, a expliqué M. Simon, il s’agit de dynamiser l’action mondiale contre le changement climatique en faveur du développement durable avec en ligne de mire, l’atteinte des Objectifs de développement durable (ODD à l’horizon 2030). Les 24 et 25 septembre 2019 seront consacrés au Forum politique pour le développement durable pour lequel environ 100 chefs d’Etat ont exprimé leur intention d’y participer.

Ce forum sera suivi, le 26 septembre, par le dialogue sur le financement du développement et la Réunion consacrée à l’élimination totale des armes nucléaires. La dernière réunion se tiendra, le 27 septembre et sera consacrée à l’examen des modalités d’actions accélérées des petits Etats insulaires en développement (Orientations de Samoa).

Pour Emile Kaboré du Centre d’information des Nations unies (CINU), en marge du débat général, de nombreuses autres rencontres sur des thématiques pourront se tenir, l’Assemblée générale de l’ONU étant une occasion de réunir plusieurs chefs d’Etat, partenaires techniques et financiers, mais aussi des acteurs du secteur privé.

Jean-Marie TOE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.