La coupure du ruban a marqué l’ouverture officielle de la voie d’accès à l’INSSA.

Le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a inauguré, le vendredi 20 septembre 2019, la voie d’accès à l’Institut national des sciences de la santé (INSSA) de l’université Nazi-Boni, située dans l’arrondissement n°7 de Bobo-Dioulasso.

Les étudiants de l’Institut national des sciences de la santé (INSSA) de l’université Nazi-Boni, située dans l’arrondissement n° 7 de Bobo-Dioulasso étaient dans l’allégresse, le vendredi 20 septembre 2019. La raison, le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a procédé ce jour-là à l’inauguration de la voie d’accès dudit institut. « Chose promise, chose due».

En effet, le bitumage de la voie d’accès à l’INSSA est la concrétisation d’une promesse du chef de l’Etat, à l’occasion de la célébration des 10 ans de l’INSSA, le 19 décembre 2016. Long d’environ 4 km, le bitumage a couté environ 3 milliards F CFA au budget 2017 du Fonds spécial routier du Burkina (FSR-B). Selon le ministre des Infrastructures, Eric Bougouma, le bitumage de cette voie a permis la construction de caniveaux et l’éclairage, tout au long de ladite voie et dans la cour de l’INSSA.

Le président du Faso a, pour sa part, exprimé sa satisfaction pour cette promesse à l’égard des étudiants et des riverains. « C’est un sentiment de satisfaction et de fierté, parce que quoi de plus naturel entre ce qui a été promis, ce qui est fait, il y a une coïncidence parfaite aussi bien pour nous, aussi bien pour ceux qui en sont bénéficiaires », a-t-il laissé entendre. Avant de remercier le gouvernement pour s’être attaché à faire en sorte que le bitumage de cette route soit une réalité qui « améliore les conditions de travail, de circulation, de sécurité pour tous ceux qui viennent à l’INSSA ».

Le président de l’Université Nazi-Boni, Macaire Ouédraogo, au nom de la communauté universitaire, a exprimé sa gratitude au Président du Faso et au gouvernement. Tout comme Macaire Ouédraogo, le porte-parole, Franck Gassambé, a témoigné sa gratitude au chef de l’Etat. «Nous prenons l’engagement de sauvegarder les infrastructures réalisées », a promis M. Gassambé. L’occasion faisant le larron, la communauté universitaire et les étudiants en ont profité pour faire des doléances.

Une des doléances est la construction d’une salle polyvalente à l’UNB qui sera baptisée au nom du président Roch Marc Christian Kaboré et d’un laboratoire équipé de matériels scientifiques. En ce qui concerne la salle, le président du Faso dit avoir pris note. Tout en remerciant le gouvernement, le maire de Bobo-Dioulasso, Bourahima Fabéré Sanou, a fait savoir que le bitumage et l’éclairage de la voie fait la fierté de la Cité de Sya. Elle contribue, à l’en croire, à embellir la ville et fluidifier la circulation mais aussi permettre aux populations riveraines de mener des activités génératrices de revenus.

Boudayinga J-M THIENON
Boudayinga1940@gmail.com
Assita Traoré
(Stagiaire)


La lutte contre le terrorisme,
une affaire de tous, selon le président du Faso

« Nous sommes venus pour célébrer la fin de la construction de cette route mais nous ne devons pas également oublier que nous sommes dans une situation de lutte contre le terrorisme. Hier (ndlr : jeudi 19 septembre 2019) nous avons perdu cinq valeureux soldats tombés dans une embuscade à Toéni. A ces moments douloureux, nous présentons nos condoléances aux familles éplorées mais également nos vœux de prompt rétablissement aux blessés. La lutte contre le terrorisme nous implique tous. Ce n’est pas simplement une question de Forces de défense et de sécurité. Il est important au niveau de l’ensemble du peuple burkinabè que nous soyons conscients que nous avons notre part à jouer dans cette lutte. C’est une lutte qui est difficile, qui a des conséquences et qui fait payer des tributs au plan humain mais nous devons nous armer de courage et de détermination pour en arriver à bout ».

B. J-M T.
A.T.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.