Grand prix cycliste du Fonds national pour la promotion du sport : Paul Daumont confirme sa bonne forme

Pour le PCA du FNPSL, Bourahima Tarnabda, cette course cycliste est une matière pour le Fonds de soutenir l’excellent travail de la FBC.

Vainqueur du Tour cycliste de Côte d’Ivoire la semaine passée, Paul Daumont s’est à nouveau illustré le 22 septembre 2019 sur l’avenue Charles- de-Gaulle de Ouagadougou, en rapportant la course organisée par le Fonds national pour la promotion du sport et des loisirs.

En route pour l’Angleterre pour les championnats du monde de cyclisme, Paul Daumont se devait de rassurer les supporters de la petite reine de sa forme du moment. Et il a prouvé sa très bonne forme en rapportant, ce dimanche 22 septembre 2019 au sprint, le premier grand prix cycliste du Fonds national pour la promotion du sport et des loisirs (FNPSL).

Une course qui se voulait un test pour les cyclistes burkinabè devant prendre part dans quelques semaines au Tour international du Faso. 88 coureurs venus de 33 clubs du pays étaient sur la ligne de départ pour les 140 km à courir. Ainsi, parti de Ouagadougou, le peloton a d’abord bouclé une distance de 74 km (Ouaga-Ziniaré-Laongo-Ouaga) avant de terminer sous un soleil de plomb, le circuit de 66 km à couvrir en 15 tours sur l’avenue Charles-de-Gaulle. Après 3h31mn17s, avec une vitesse moyenne de 37,747km/h, c’est Paul Daumont de l’AS BESSEL qui se montre intraitable en franchissant la ligne d’arrivée en premier. Le peloton a enregistré 55 abandons après 113,6km de course.

Le vainqueur qui est reparti avec le trophée plus la somme de 300 000 F CFA ne cache pas sa satisfaction. «Je devais me rassurer avant de m’envoler pour les championnats du monde et cette victoire me met en confiance avant ce nouveau challenge qui m’attend», soutient-il. Toutefois, il reconnaît l’apport inestimable de ses camarades dans ce parcours. «Vous avez vu que j’étais dans le deuxième groupe et l’écart avec le premier groupe était trop grand.

Ce fut un grand travail d’équipe qui nous a permis d’annuler l’échappée et de l’emporter au sprint», a-t-il avoué. Mais au-delà de cette victoire, Paul Daumont s’est découvert un talent, celui de sprinteur qu’il envisage développer avec le temps. Pour le Président du conseil d’administration du FNPSL, Bourahima Tarnabda, l’objectif est atteint. «Nous avons été surpris de l’engouement de ce premier grand  prix et lorsque vous voyez la mobilisation du public, on peut se réjouir de la communication qu’il y a eu autour de l’événement», a souligné M. Tarnabda.

Il a d’ailleurs félicité l’ensemble des acteurs et émis le souhait de pouvoir pérenniser cet événement. «Notre souhait est d’encourager durablement ce monde sportif car il faut inciter ceux qui font du bon travail et la Fédération burkinabè de cyclisme (FBC) en fait partie. Aujourd’hui, il y a de la relève dans les équipes et si les années à venir les moyens nous le permettent, nous ne lésinerons pas à stimuler cette jeunesse dans sa quête de performance», a rassuré le PCA. C’est Bachirou Nikièma de l’USFA et Yacouba Yaméogo de l’AS BESSEL qui complètent le podium de ce premier grand prix.

Donald Wendpouiré
NIKIEMA
tousunis.do@gmail.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.