La chef de la délégation burkinabè, Oliva Rouamba : « Les relations sont appréciables, beaucoup de choses ont été réalisées ».

La deuxième session de la commission mixte de coopération économique entre le Burkina Faso et la Turquie se tient, les 2 et 3 octobre 2019, à Ouagadougou. Durant les deux jours de travaux, les experts vont passer en revue la mise en œuvre des accords déjà signés et en proposer de nouveaux pour signature.

Neuf ans après la tenue de la première commission mixte de coopération économique entre le Burkina Faso et la Turquie, les experts des deux pays passent en revue les avancées dans la mise en œuvre des accords. Ils sont réunis dans la capitale burkinabè, les 2 et 3 octobre 2019 à l’occasion de la deuxième session. Selon la directrice générale de la coopération bilatérale, chef de la délégation burkinabè, Oliva Rouamba, la tenue de la présente rencontre est la concrétisation de l’engagement pris par les chefs d’Etat des deux pays.

« La coopération a été finalisée en 2006 et concerne les domaines de la santé, de l’éducation, de la promotion économique et commerciale, entre autres. A ce jour 13 accords ont déjà été signés », a précisé Oliva Rouamba. En termes de mise en œuvre, elle a cité la coopération dans le domaine aérien, la réalisation de forages par la Turquie et ses interventions dans l’agriculture. Aussi, a-t-elle mentionné, la coopération militaire avec trois accords qui visent la lutte contre le terroriste, notamment à travers la formation parce que la Turquie est un Etat aguerri en la matière.

Le chef de la délégation technique turque, Fuat Kasimcan a souligné également la promotion bilatérale des investissements qui permet aux hommes d’affaires turques de venir investir au

Le chef de la délégation technique turque, Fuat Kasimcan, a souligné que la signature des nouveaux accords permettra de renforcer la coopération entre les deux pays.

Burkina. A l’écouter, le contact entre les hommes d’affaires des deux pays a continué de même que les réunions entre les deux gouvernements. « Le Burkina a participé au niveau ministériel au forum Turquie-Afrique qui s’est tenu en 2016 et 2018 et au forum d’affaires CEDEAO-Turquie en février 2018.

La visite officielle du président du Faso a permis de booster les relations économiques et commerciales entre les deux pays », a-t-il notifié. Cependant, Mme Rouamba a relevé que le volume des échanges est en deçà des attentes d’où la tenue de la deuxième session qui va permettre de faire des propositions d’accords en vue de renforcer la coopération entre la Turquie et le pays des Hommes intègres. « Les nouveaux accords vont concerner notamment la santé avec le tourisme de santé qui permettra à des Burkinabè d’aller se faire soigner en Turquie à des conditions favorables.

A celui-ci, il y a la culture, l’agriculture et l’éducation où la Turquie veut renforcer sa coopération », a laissé entendre la directrice générale de la coopération bilatérale, confiant que la Turquie est le pays invité d’honneur à la prochaine édition du Salon du coton et du textile (SICOT). Fuat Kasimcan a rassuré, que son pays est prêt à une coopération gagnant- gagnant et dans cette approche, les accords seront concrétisés dans les divers domaines de coopération. « Nous sommes engagés à partager notre expérience dans les domaines où nous sommes avancés », a-t-il lancé.

Joseph HARO

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.