L’ambassadeur de la France au Burkina Faso, Luc Hallade a séjourné, le mardi 1er octobre 2019 à Banfora. A l’en croire, cette visite s’inscrit dans une dynamique de découvrir l’intérieur du pays autre que Ouagadougou et prendre contact avec la communauté française qui y réside.

Moins d’un mois après sa prise de fonction, l’ambassadeur de France au Burkina Faso, Luc Hallade, s’est rendu dans l’Ouest du pays, où il a eu tout d’abord des entretiens avec des autorités à Bobo-Dioulasso, avant d’être reçu, le 1er octobre à Banfora. Dans la soirée, le diplomate français qui était accompagné d’une délégation de l’ambassade dont le 1re conseiller, Dominique Delpuech et l’attaché de sécurité intérieure Raymond Darriet, a rendu visite aux autorités locales et à des structures sécuritaires. Rien n’a filtré de ces échanges avec la police et la gendarmerie. En fin de séjour, un dîner a été offert à son honneur par la gouverneure de la région des Cascades, Joséphine Apiou Kouara en sa résidence. Ce fut un dîner plein de convivialité où étaient présents outre la gouverneure, le haut-commissaire de la Comoé, Aminata Sorgho, le maire de Banfora, Aboubacar Héma, le 1er vice-président du conseil régional, Zanguan N. Coulibaly, les responsables des structures militaire et paramilitaire et les proches collaborateurs du gouverneur. S’agissant de l’objet de son séjour dans la cité du Paysan noir, le diplomate français a fait savoir que c’est l’intérêt de découvrir le reste du pays autre que Ouagadougou où il réside depuis un mois maintenant. Par ailleurs, Luc Hallade a déclaré qu’il s’est rendu dans l’Ouest du Burkina Faso du fait qu’il y avait une présence française, ancienne, historique et importante y compris aujourd’hui encore.

«Donc je souhaitais visiter la communauté française, les autorités locales et découvrir peu à peu le Burkina Faso », a-t-il dit. Selon lui, après Bobo-Dioulasso, son choix s’est porté sur Banfora dans les Cascades. En fin de séjour, le diplomate a déclaré que la région des Cacades est belle. «En arrivant ici, la première chose qui m’a frappé, c’est la beauté du paysage ; c’est une belle région touristique qui mérite d’être connue », a précisé le diplomate. Avant d’ajouter qu’il a été séduit de façon générale au Burkina Faso, par l’accueil chaleureux des populations et leur simplicité ; toute chose qui permet de « se sentir chez soi». C’est pourquoi, il a souhaité revenir dans les Cascades pour faire du tourisme. Petit à petit, a-t-il dit, l’ambassadeur français, a promis de faire le tour du Burkina Faso pour connaître toute sa diversité.

Mamadou YERE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.