Dans le cadre du Programme d’appui commun à l’Assemblée nationale (PROCAB) financé par l’Union européenne, la Suisse, la Suède et le Centre parlementaire canadien, le Chef de file de l’opposition politique au Burkina Faso (CFOP-BF) a reçu du matériel de plus de 35 millions F CFA, le jeudi 3 octobre 2019 à Ouagadougou.

Une démocratie ne peut se fortifier sans une opposition politique forte. C’est la conviction de l’Union européenne, de la Suisse, de la Suède et du Centre parlementaire canadien qui, dans le cadre du Programme d’appui commun à l’Assemblée nationale (PROCAB), ont fait don de matériel et d’infrastructures de plus de 35 millions F CFA au Chef de file de l’opposition politique nationale au Burkina Faso (CFOP-BF), dans la matinée du jeudi 3 octobre 2019 à Ouagadougou. Ce don, aux dires du directeur de cabinet du CFOP, Dieudonné Badini, est composé, entre autres, d’un véhicule berline, d’une moto, de huit micro-ordinateurs de bureau, de sept ordinateurs portables, d’un photocopieur, d’un scanner, d’une imprimante en couleur, de chaises et de tables de bureaux. A ce lot de matériel, M. Badini a ajouté la construction d’infrastructures dont une guérite pour la sécurité, un parking pour véhicules et des toilettes. Ce geste vise, selon le représentant des Partenaires techniques et financiers (PTF), Gislain Yaro, à soutenir l’élan démocratique de l’Assemblée nationale (AN) du Burkina qui a inscrit dans son plan stratégique, le renforcement des capacités techniques du CFOP. Ce don, a-t-il déclaré, a pour objectif de permettre à l’institution de travailler dans de meilleures conditions et d’apporter au quotidien sa contribution à l’enracinement de la démocratie au pays des Hommes intègres. Pour lui, la construction de la démocratie est un long processus qui passe par la construction d’institutions républicaines fortes.

Pour ce faire, il a rassuré les membres du CFOP de l’accompagnement constant des PTF afin d’asseoir une opposition politique « de qualité » au Burkina Faso. Des propos qui ont réjoui le Chef de file de l’opposition politique burkinabè, Zéphirin Diabré, pour qui ce don va permettre de juguler d’énormes difficultés. « L’AN dans sa globalité et certaines de ses institutions stratégiques comme le CFOP font face à des difficultés matérielles énormes. Ce geste des partenaires va donc permettre de pallier, un tant soit peu, ces difficultés », a-t-il soutenu avant de remercier les donateurs. Dans un esprit de reconnaissance, il a toutefois plaidé pour que l’appui des PTF dans le cadre du PROCAB soit plus orienté vers la formation des membres du CFOP.

« C’est bon de recevoir du matériel, mais le plus important pour l’opposition politique est de pouvoir s’appuyer sur un programme à long terme de renforcement des capacités de ses acteurs afin qu’ils puissent jouer efficacement leur rôle qui est de participer à la construction de la démocratie », a-t-il laissé entendre. Le premier vice-président de l’AN, Me Bénéwendé Stanislas Sankara, a aussi salué ce geste des PTF qui va permettre de renforcer les capacités techniques de l’opposition politique. Pour lui, une opposition renforcée permettra d’amener le pays à un niveau optimal de démocratie. Il a profité de l’occasion pour féliciter l’ensemble des PTF et particulièrement l’Union européenne, la Suisse, la Suède et le Centre parlementaire canadien pour les efforts déployés pour accompagner la Représentation nationale.

Nadège YAMEOGO &
Frank POUGBILA
(Stagiaire)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.