Le Premier ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré, a reçu, le mardi 8 octobre 2019 à Ouagadougou, le collectif des syndicats de l’aviation civile.

La coalition syndicale du secteur de l’aviation civile a été reçue en audience par le Premier ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré, le mardi 8 octobre 2019, à Ouagadougou. L’objectif de la rencontre, selon le porte-parole de la structure, Ahmed Lamizana, était en rapport avec le préavis déposé par le collectif pour annoncer une grève, les 11 et 12 octobre prochains. «C’était une rencontre extrêmement importante et je dirais que nous sommes satisfaits en partie», a-t-il laissé entendre à sa sortie d’audience, avant de préciser que le «dernier mot» revenait à leurs membres. Il a par ailleurs indiqué que M. Dabiré a pris «quelques» engagements «fort appréciables» qui seront portés à la connaissance de leur «base». «Nous nous réjouissons déjà du dialogue social qui a été initié, depuis que nous avons déposé notre préavis de grève avec notre ministre d’abord, celui des Infrastructures ensuite et, aujourd’hui, avec Son excellence monsieur le Premier ministre», a affirmé M. Lamizana. A la question de savoir si la grève aura «effectivement» lieu, le Secrétaire général (SG) du syndicat unique de la Météorologie et de l’Aviation civile (SUMAC) s’est montré peu rassurant, car il a estimé qu’il appartenait aux membres qui les ont mandatés d’apprécier globalement la situation et de décider. «Ce que nous pouvons dire, c’est qu’il y a des propositions assez intéressantes qui ont été faites, selon notre appréciation», a-t-il argué. Le ministre en charge des transports, Vincent T. Dabilgou a, quant à lui, expliqué que le Premier ministre a rencontré les syndicats du secteur de l’aviation civile en tant qu’institution du suivi et de gestion du projet de construction de l’aéroport de Donsin. «Il faut préciser que dans le système de gestion de ce projet, la gestion de la construction de l’aéroport de Donsin à travers la MOAD, est institutionnellement rattachée au Premier ministère. Et les ministères sectoriels que nous sommes sont membres du conseil d’administration et de gestion», a-t-il dit. M. Dabilgou a aussi indiqué que le chef du gouvernement a, au cours de l’audience, donné des garanties notamment en s’engageant à examiner au plus haut niveau les analyses et les critiques que les syndicats formuleront. «Il a rassuré les syndicats de la volonté du gouvernement et du président du Faso de faire en sorte que ce projet soit celui dans lequel chacun aura sa part de contribution à donner», a-t-il fait savoir. En rappel, la crise fait suite à un projet de convention de délégation de service public de l’aéroport international de Donsin, que les syndicats ont constaté des insuffisances et des manquements.

Boureima GANSONRE
(Stagiaire)

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.