Recensement général de la population et de l’habitation

La ville de Tenkodogo a abrité une rencontre d’information et de sensibilisation, sur l’organisation du 5e Recensement général de la population et de l’habitation (RGPH), le mercredi 9 octobre 2019.

Le Recensement général de la population et de l’habitation (RGPH) est une recommandation les Nations unies, qui veut que le gouvernement burkinabè dispose de données actualisées pour élaborer la mise en œuvre et l’évaluation des politiques et programmes de développement notamment le Plan national de développement économique et social (PNDES) et les Objectifs de développement durable (ODD). C’est à cet effet qu’une rencontre d’information et de sensibilisation a été organisée, le mercredi 9 octobre 2019 à Tenkodogo sur l’organisation du 5e RGPH. L’objectif global de cette rencontre régionale est d’informer, sensibiliser et mobiliser tous les acteurs au niveau déconcentré, pour la réussite de l’opération de dénombrement de la population et de l’habitation au Burkina Faso. Le 5e RGPH, qui aura lieu du 16 novembre au 15 décembre 2019, poursuit les objectifs suivants : mieux connaître la situation démographique du pays et sa dynamique afin d’assurer l’intégration des variables démographiques dans le processus de gestion de l’économie et de développement et renforcer les capacités de l’Institut national de la statistique et de la démographie (INSD) dans la collecte, le traitement, l’analyse et la diffusion des données du recensement. Le président du comité régional de recensement du Centre-Est, le gouverneur Antoine Ouédraogo, a dit sa satisfaction quant à la forte contribution des participants aux échanges ; ce qui augure, selon lui, un bon déroulement de l’opération. Le Directeur régional de l’économie et de la planification (DREP) du Centre-Est et délégué régional du recensement, Mahamadou Kaboré, a souligné que l’innovation majeure de ce 5e RGPH, est l’utilisation des technologies de l’information et de la communication, notamment les Smartphones pour permettre un traitement rapide de l’information. «Il revient aux hauts- commissaires qui sont aussi des présidents des comités provinciaux de recensement, de même que les préfets, également présidents départementaux du comité de recensement, de tenir d’autres rencontres pour sensibiliser et informer les populations à la base à l’importance de cette opération de recensement », a ajouté, Mahamadou Kaboré. Il a indiqué qu’avec le défi sécuritaire au niveau de la province du Koulpélogo sous état d’urgence, il est impérieux que les populations soient sensibilisées et informées de l’utilité de ce recensement national.

Bougnan NAON

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.