Paroisse notre Dame du Liban

La paroisse notre dame du Liban a reçu la visite de Béchara Cardinal Rai, le dimanche 13 octobre 2019 à Ouagadougou.

La joie et la fierté se lisaient sur le visage de la communauté libanaise vivant au Burkina Faso. En effet, les fidèles catholiques maronites de ladite communauté ont reçu la visite de sa béatitude, le patriarche Maronite, Béchara Cardinal Rai au sein de la Paroisse notre dame du Liban, sise au quartier Tanghin de Ouagadougou. Pour la circonstance, les maronites ont eu droit à une célébration eucharistique donnée par Cardinal Rai. Cet officie religieux a été suivi d’un vin d’honneur, le dimanche 13 octobre 2019 à Ouagadougou. Selon le patriarche maronite, cette visite pastorale entre dans le cadre de sa tournée à travers les diocèses maronites de l’Afrique occidentale et centrale englobant sept pays dont le Burkina Faso. Pour lui, cette visite a pour objectif de rencontrer la communauté libanaise et maronite afin de prendre connaissance de sa situation et les besoins de la communauté dans un pays qui leur a permis de se réaliser. Le séjour du patriarche, selon lui, a été aussi une occasion de rencontrer les autorités religieuses, coutumières, politiques et civiles du Burkina Faso. Quant au consul libanais au Burkina Faso, Joseph Hage, le patriarche est considéré comme le chef de l’église catholique maronite dans le monde entier et basé au Liban. Il est donc de coutume que ce dernier effectue une visite dans toutes ses paroisses à travers le monde, a-t-il indiqué. Selon lui, l’année 2019 est une chance pour lui et « ses frères », car c’est au tour de l’Afrique d’accueillir le dignitaire religieux. En cette circonstance qui a réuni les filles et fils de la communauté libanaise autour de leur patriarche, le consul a traduit sa reconnaissance au Burkina. « Ce pays nous a toujours donné toute chose précieuse. Il nous a donné le bonheur, la joie, la sécurité, la paix et l’intégrité sans lesquels nous ne serions pas ce que nous sommes aujourd’hui », a affirmé Joseph Hage. C’est grâce à cette hospitalité légendaire que la communauté libanaise vivant au Burkina Faso est forte d’environ 1300 personnes dont 80% ont été naturalisées et portent avec fierté la nationalité burkinabè, a-t-il poursuivi. Profitant de l’environnement de paix et de sécurité dans lequel elle a toujours vécu au pays des Hommes intègres, M. Hage a, au cours de la visite du Cardinal Rai, énuméré les apports de la communauté libanaise dans les efforts de développement du Burkina. A travers des investissements dans divers domaines tels que l’hôtellerie, l’éducation, le commerce et l’industrie. Il a mentionné que les différents investissements ont permis de générer au profit de « leurs frères » burkinabè, environ dix mille emplois permanents.

Valentin KABORE
(Collaborateur)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.