Des maires du Burkina et d’Italie se sont réunis, le mardi 22 octobre 2019 à Ouagadougou, en vue d’identifier les filières de formation et les secteurs économiques porteurs pour la mise en œuvre du projet ‘’Jeunes au centre’’.

Dans le cadre de la coopération entre des communes du Burkina et d’Italie, un projet dénommé : ‘’Jeunes au centre : partenariats territoriaux pour les politiques, les services et l’entrepreneuriat des jeunes au Burkina Faso’’ a vu le jour.

Pour sa mise en œuvre, les responsables municipaux concernés et une délégation de maires d’Italie se sont réunis, le mardi 22 octobre 2019 à Ouagadougou en vue de baliser le terrain de la formation des jeunes pour le renforcement des compétences professionnelles.

Il s’est agi également d’identifier les secteurs productifs et porteurs des économies locales des entités impliquées. Selon le représentant des maires d’Italie, Roberto Monta, maire de Gruliasco, cette session se justifie par le fait que les municipalités doivent ensemble mettre des programmes qui répondent aux besoins du territoire, aux vocations et aux perspectives en lien avec leurs plans de développement. Il s’est engagé à convaincre d’autres communes italiennes à s’impliquer dans la coopération, de chercher de nouvelles ressources à investir.

«Dans cette période difficile en termes de sécurité pour le Burkina Faso, nous sommes ici pour réaffirmer que vous n’êtes pas seuls. Ce projet est l’occasion pour assurer notre engagement et pour développer d’autres opportunités dans le futur», a-t-il lancé. Quant à son homologue du Burkina, Boureima Basile Ouédraogo, maire de Ouahigouya, il a rassuré que les collectivités concernées prendront des dispositions nécessaires pour une mise en œuvre efficiente des activités. Cette rencontre, pour lui, est capitale en termes de développement socioéconomique.

«Elle augure de bonnes perspectives pour nos concitoyens et surtout les jeunes qui constituent la relève et le fer de lance du développement local», a-t-il ajouté. L’ambassadeur d’Italie au Burkina Faso, Andréa Romussi, a salué la coopération entre les communes au profit des jeunes. Car, pour lui, les jeunes sont l’avenir d’un pays. «L’ambassadeur soutient cette initiative.

Et nous sommes confiants qu’ensemble nous pouvons relever les défis de développement», a-t-il laissé entendre. Le représentant du ministre en charge de la jeunesse, Larba Pilga, a rappelé la nécessité de renforcer et de promouvoir l’entrepreneuriat des jeunes. «Au Burkina, ni le secteur public ni le secteur privé ne peuvent absorber le tiers des demandeurs d’emplois.

La voie royale est l’entrepreneuriat», a-t-il dit. Il pense que dans ce contexte d’insécurité criante, l’entrepreneuriat permettra de renforcer la résilience des jeunes. «Nous pourrons contribuer à lutter contre l’insécurité en luttant contre le chômage, le manque d’emploi et l’oisiveté des jeunes», a-t-il relevé.

Le projet «Jeunes au Centre» est porté par la région Piémont d’Italie. Issu de la coopération entre les municipalités des deux pays, sera mis en œuvre dans six communes, à savoir Banfora, Boussou, Gourcy, Ouahigouya, Ziniaré et l’arrondissement 5 de Ouagadougou.

Adama SEDGO

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.