15e conférence des parlementaires de l’OCI

Le président de l’Assemblée nationale, Alassane Bala Sakandé a échangé, le vendredi 25 octobre 2019 à Ouagadougou, avec les ambassadeurs des pays membres de l’Organisation de la coopération islamique (OCI), accrédités au Burkina Faso. Cette rencontre entre dans le cadre de la préparation de la 15e conférence de l’Union des parlementaires des Etats membres de l’OCI (UPCI) qui se tiendra à Ouagadougou du 26 au 31 janvier 2020.

L’Assemblée nationale veut mettre toutes les chances de son côté pour réussir l’organisation de la 15e conférence de l’Union des parlementaires des Etats membres de l’Organisation de la coopération islamique (UPCI), prévue à Ouagadougou du 26 au 31 janvier 2020. Pour ce faire, le président du Parlement burkinabè, Alassane Bala Sankandé, a échangé sur la question, le vendredi 25 octobre 2019, avec les ambassadeurs des pays membres de l’organisation au Burkina Faso. A l’issue de la rencontre, M. Sakandé a expliqué que le choix
du Burkina Faso pour
abriter cette «importante conférence» a été décidé en début octobre à Kampala en Ouganda. D’où cette rencontre avec les représentations diplomatiques des Etats membres à trois mois de l’activité. « Il est bon qu’on donne l’information à temps aux pays membres afin qu’ils puissent en tenir compte dans leur programme », a précisé le Président de l’Assemblée nationale (PAN).
M. Sakandé a, à l’occasion, souligné que leur objectif est d’assurer un succès international à la conférence, à travers l’accueil des délégations, une bonne condition de travail et la richesse des débats. Pour y arriver, il dit attendre de ces pays, un accompagnement «conséquent». «Nous souhaitons un soutien des pays membres dans la mobilisation des délégations nationales, des ressources techniques, financières et matérielles, dans l’organisation des séjours des participants et dans la communication», a signifié le chef du Parlement burkinabè. Cette rencontre a été une occasion de recueillir les avis des diplomates et de montrer la disponibilité de la Représentation nationale à rester ouverte à toute initiative susceptible de rehausser l’éclat de la conférence. Les détails sur l’activité seront donnés ultérieurement au cours d’une conférence de presse, a indiqué le président de l’Assemblée nationale. Avant Ouagadougou en 2020, cette conférence s’est tenue à Rabat en 2019, à Téhéran en 2018 et à Bamako en 2017.

Abdoulaye BALBONE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.