L’étape 5 du Tour du Faso 2019 est partie de Boussé pour Ouahigouya, capitale de la région du Nord, le mardi 29 octobre 2019. Elle a vu la victoire du Belge Jeroen Kesteloot devant les Burkinabè Bachirou Nikiéma et Aziz Nikiéma.

Mathias Sorgho avait souhaité, à l’issue de la 4e étape, que l’arrivée à Ouahigouya porte chance aux Etalons cyclistes comme en 2018. Mais les Belges en ont décidé autrement. La Team Flanders a fait mieux que la veille où ses membres étaient classés 2e et 3e, en s’adjugeant la première place de la 5e étape longue de 135,5km disputée entre Boussé et Ouahigouya. C’est Jeroen Kesteloot qui a franchi en solitaire la ligne après s’être débarrassé des Burkinabè Bachirou Nikiéma et Aziz Nikiéma dans le dernier circuit fermé à l’intérieur de la ville. Cette ambition, le dossard 74 de l’équipe belge, l’a affichée depuis le kilomètre 60 au sortir du second sprint intermédiaire enlevé par Bachirou Nikiéma. Il s’est, en effet, isolé progressivement du reste du peloton avec, à ses côtés, le Burkinabè Salifou Yarbanga et l’Angolais Dala Cole Gabriel.

Les trois hommes creusent peu à peu l’écart et le stabilisent à 1 minute sur le grand groupe au moment d’aborder le dernier point chaud à Gourcy. Point chaud ravi par le Belge devant Yarbanga. Puis l’écart passe à 1 minute 55 secondes et va jusqu’à 2 minutes 25 secondes à la suite d’une accélération dans les 25 derniers kilomètres. Mais, derrière, à plus de 46km/h, les 77 autres coureurs vont très vite avec un rythme imprimé par l’équipe rwandaise. La contre-attaque produit des effets et l’écart est réduit considérablement dès l’entrée de Ouahigouya pour se situer à 30 secondes au premier passage sur la ligne d’arrivée. C’est le moment choisi par Kesteloot pour tout donner. Et c’est avec plusieurs dizaines de mètres sur son poursuivant immédiat qu’il termine la course en 3h 03mn 40s et une vitesse moyenne de 44,265km/h. Bachirou Nikiéma et Aziz Nikiéma finissent respectivement 2e et 3e.

Le maillot jaune reste cependant, pour la troisième étape consécutive, sur les épaules du Rwandais Moïse Mugisha, en plus de la tunique du meilleur jeune. Bachirou Nikiéma accumule les maillots vert par points, celui des points chauds et celui du premier des Burkinabè. Le mercredi 30 octobre, la caravane s’attaquera à la sixième étape (118,3km) entre Ouagadougou et Koudougou, dans la région du Centre-Ouest.

Voro KORAHIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.