Le comité de pilotage du dispositif de suivi de l’amélioration du climat des affaires a tenu sa 2e session de l’année, le mardi 5 novembre 2019 à Ouagadougou. Il a été décidé de mettre un accent sur la communication autour des réformes mises en œuvre avant 2020.

Six jours après la publication du rapport Doing Business 2019, le classement établi par la Banque mondiale pour évaluer l’environnement des affaires dans 190 pays, les membres du comité de pilotage du dispositif de suivi de l’amélioration du climat des affaires au Burkina se sont réunis le 5 novembre 2019, sous la présidence du Premier ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré. Ils se sont penchés sur les performances du Burkina classé à la 151e place. «Ce rang n’est certes pas reluisant, mais nous pouvons constater que pour la première fois depuis 2016 notre pays n’a pas connu de recul dans ce classement. Cela nous encourage à développer de meilleures initiatives pour améliorer nos performances», a déclaré le chef du gouvernement. Selon le ministre du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat, Harouna Kaboré, le chef du gouvernement a donné des instructions pour que dans chaque département ministériel, les réformes identifiées soient mises en œuvre et qu’un point soit régulièrement fait. « Il a aussi recommandé l’intensification de la communication en direction des bénéficiaires des réformes engagées, car le classement se fait aussi sur la base de la perception des réformes par les bénéficiaires », a-t-il ajouté. A ce sujet, le ministre en charge du commerce a annoncé que le sous-commission communication du comité va entrer dans sa phase active afin d’informer les bénéficiaires.
Le porte-parole du secteur privé, Lancina Ky, par ailleurs directeur général de la Maison de l’entreprise du Burkina, a, pour sa part, estimé, au regard du rapport et de l’état de mise en œuvre des réformes, que le gouvernement a fourni des efforts mais qu’il peut encore mieux faire. « Le secteur privé a été associé à l’identification des réformes et à leur mise en œuvre à travers la Maison de l’entreprise. Nous le félicitons pour ce partenariat. Mais nous attendons du gouvernement qu’il maintienne le cap », a-t-il conclu.

Nadège YE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.