Le directeur général des impôts, Moumouni Lougué, a lancé des sessions de formations sur le manuel des procédures fiscales et opérationnelles, le mardi 5 novembre 2019 à Ouagadougou.

La Direction générale des impôts (DGI), dans le cadre du Programme d’appui à la gestion publique et aux statistiques (PAGPS), a élaboré un manuel des procédures opérationnelles en vue d’une qualité du service rendu. C’est pour atteindre les objectifs fixés qu’elle a décidé de former ses agents à l’usage de ce document. L’ouverture des sessions de formation a eu lieu, le mardi 5 novembre 2019 à Ouagadougou.
L’objectif de la formation, a indiqué le directeur général des impôts, Moumouni Lougué, est de renforcer les compétences de 200 participants en vue d’une harmonisation et une transparence des procédures fiscales, domaniales et foncières. Et de soutenir qu’ils sont composés en grande partie d’inspecteurs et des contrôleurs des impôts. A ses dires, durant trois jours, ils seront édifiés sur les procédures à pratiquer dans les services de la DGI. Pour lui, cette formation qui démarre dans la capitale jusqu’en 2020, devrait s’étendre dans d’autres centres du pays. Comme services concernés par le renforcement des capacités, le directeur général des impôts a cité l’assiette, le recouvrement et la gestion, l’enquête et la recherche fiscale, le contrôle fiscal, le traitement des dossiers fonciers et du domaine, le remboursement des crédits de TVA, etc.
Vu l’importance du manuel, gage d’égalité dans l’application de la loi fiscale et son rôle d’aider les utilisateurs dans l’exercice de leurs fonctions, Moumouni Lougué a souligné que ledit document permettra un traitement rapide et uniforme des dossiers. Selon lui, le Burkina Faso dans la mise en œuvre du Plan national de développement économique et social (PNDES) fait face à des défis qui nécessitent une mobilisation des ressources budgétaires. Et pourtant, son département mobilise pour plus de 50% des prévisions de ressources intérieures. Ainsi, a-t-il soutenu, la réussite de cette mission requiert l’adoption de méthodologie et la transparence de procédures. « Une orientation qui met un accent particulier sur la qualité du service rendu à l’usager grâce à l’accueil, l’information, la simplification et l’amélioration des relations avec les autres régies de recettes », a argué M. Lougué.
C’est pourquoi il a invité les participants à être assidus à cette formation qui constitue une opportunité d’appropriation des procédures opérationnelles.

Achille ZIGANI
(Collaborateur)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.