Engagé aux côtés des acteurs de l’éducation, une délégation de l’ONG «educo», conduite par son directeur général, José Maria Faura, a été reçue en audience par le Premier ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré, le lundi 4 novembre 2019 à Ouagadougou.

L’ONG ’’educo’’ veut comprendre la situation des enfants au Burkina Faso et discuter de sa collaboration avec le ministère en charge de l’éducation nationale. C’est l’objectif de la visite de son premier responsable, José Maria Faura et sa délégation à la primature, le lundi 4 novembre 2019. Selon M. Faura, son organisation œuvre depuis des années au bien-être des enfants du pays des Hommes intègres. C’est pourquoi, face à la nouvelle donne que connaît le pays, sa suite et lui sont venus apporter leur soutien. «Nous savons que la situation est difficile avec beaucoup de déplacés internes. C’est pourquoi, nous devons continuer de travailler pour améliorer les conditions des enfants», a poursuivi le directeur général de «educo». Abondant dans le même sens, le directeur-pays, Edouard Junior Ndeye, a laissé entendre que plusieurs projets sont en cours d’exécution. Il s’agit essentiellement du projet éducation, d’un coût annuel de 400 millions F CFA, de celui relatif à la construction des écoles, au renforcement de la qualité de l’éducation… Et pour parvenir à une meilleure implication des parents à l’effort d’éducation des enfants et à l’ensemble du processus, M. Ndeye a dit solliciter l’accompagnement du gouvernement, mais aussi, celui des premiers concernés dans l’éducation des enfants.

Le locataire de la primature, Christophe Joseph Marie Dabiré, a témoigné la reconnaissance du gouvernement et l’ensemble du peuple burkinabè à «educo» pour ses 15 ans d’accompagnement. Il les a aussi rassurés de son soutien total dans la mise en œuvre des différents projets. Cette rencontre a été une occasion pour le ministre de l’Education nationale et de l’Alphabétisation, Stanislas Ouaro, de remercier leur partenaire pour son engagement aux côtés de l’éducation. A l’écouter, l’ONG intervient déjà dans plusieurs domaines de l’éducation, mais au vu de la situation sécuritaire avec ses multiples corollaires, elle a décidé d’augmenter le budget alloué au Burkina Faso afin de tendre toujours vers sa quête d’excellence.

Donald Wendpouiré NIKIEMA
tousunis.do@gmail.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.