La Commission des finances et du budget de l’Assemblée nationale a eu des séances de travail, du 7 au 10 novembre 2019 à Noryida dans la région du Centre-Sud, avec les techniciens du ministère de l’Economie, des Finances et du Développement, sur le projet de budget de l’Etat, exercice 2020. Le président de l’Assemblée nationale, Alassane Bala Sakandé, leur a rendu une visite d’encouragement au dernier jour de leurs travaux.

Les dernières discussions pour finaliser le projet de budget de l’Etat (nafolo en langue dioula), exercice 2020, ont eu lieu du 7 au 10 novembre 2019 dans le petit village de Noryida, commune rurale de Nobéré dans le Centre-Sud. C’est dans cette localité que les techniciens en charge du budget au Ministère de l’Economie, des Finances et du Développement (MINEFID) et les députés membres de la Commission des finances et du budget (COMFIB) se sont retranchés pour accorder leurs violons. Il s’est agi, pour les élus de l’Assemblée nationale, (AN) de faire un arbitrage à propos de ce qui doit être retenu comme recettes et dépenses dans le budget de l’Etat de l’année prochaine, a confié le président de la COMFIB, Bassirou Karmadji Ly. Un exercice classique, selon lui, qui consiste à passer en revue avec les techniciens du MINEFID, les prévisions de recettes de chaque régie (la direction générale des impôts, la direction générale des douanes, la direction générale du trésor et de la comptabilité publique et la direction générale de la coopération pour les financements extérieurs). Cet arbitrage s’opère sur la base de l’analyse des députés, le contexte national et l’environnement international, a précisé le président de la COMFIB. « Nous allons faire attention à certaines dispositions fiscales et voir si la pression fiscale ne pèse pas beaucoup sur certaines catégories sociales et sociétés parce qu’il ne faut pas étouffer la poule aux œufs d’or », a soutenu le député Bassirou Karmadji Ly. La répartition des ressources a aussi été passée à la loupe, les élus ont dit avoir mis l’accent sur les priorités du Plan national de développement économique et social (PNDES) et sur les secteurs prioritaires du pays.
Le président de l’Assemblée nationale, Alassane Bala Sakandé, s’est joint à la session de la commission, le samedi 9 novembre. « Il y a eu des discussions, des auditions, des débats en commission. Pour moi, faire le déplacement de Noryida, c’est apporter mon soutien à la COMFIB qui a commencé à travailler depuis plus d’un mois. C’est la vie des 20 millions de Burkinabè qui se trouve entre leurs mains, c’est à eux de regarder en 2020 comment est-ce que nous allons nous comporter », a-t-il expliqué. Il a salué la mobilisation du MINEFID dont le premier responsable, Lassané Kaboré était également présent.

Fabé Mamadou
OUATTARA

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.