Le président de l’Assemblée nationale, Alassane Bala Sakandé, a reçu en audience, le vendredi 15 novembre 2019 au siège du Parlement, des représentants de partis politiques membres du Cadre de dialogue interpartis au Burkina Faso (CDIP/BF).

Une délégation du Cadre de dialogue interpartis au Burkina Faso (CDIP/BF) conduite par son président, Me Gilbert Noël Ouédraogo, s’est rendue au siège de la représentation nationale pour une audience avec le chef du Parlement, Alassane Bala Sakandé, le vendredi 15 novembre 2019. Après trois quarts d’heure d’échanges, le porte-parole de la délégation s’est confié à la presse : « Nous sommes venus pour faire le point de nos activités au président de l’Assemblée nationale, Alassane Bala Sakandé, depuis la mise en place de l’organisation ». Au nombre des activités menées, le président de l’Alliance pour la démocratie et la fédération/ Rassemblement démocratique africain (ADF-RDA) a cité une mission effectuée au Danemark, des activités sur le terrain, des rencontres de concertation et de dialogue politique sur des thématiques variées telles que la sécurité, le dialogue social, la transparence dans l’organisation des élections. «Nous avons également organisé des formations au profit des femmes et des jeunes mais aussi pour des responsables de partis politiques en matière de communication et d’animation des sièges et conduit une mission au Kenya pour partager l’expérience de ce pays dans le domaine de la réconciliation nationale et la gestion de questions politiques en général », a-t-il ajouté.
Le CDIP est une structure mise en place en partenariat avec le Danemark et l’accompagnement du Centre pour la gouvernance démocratique (CGD) et regroupant les 14 partis politiques représentés à l’Assemblée nationale. Selon Me Gilbert Ouédraogo, cette visite de courtoisie a été mise à profit par les membres pour traduire la reconnaissance du CDIP au chef du Parlement burkinabè pour l’accompagnement et le soutien dont la structure a bénéficié. Les représentants des partis politiques siégeant à l’Assemblée ont déjà dans leur agenda, des activités qu’ils comptent réaliser l’an prochain. Ainsi, ils ont prévu organiser en 2020, une année électorale, une série de formations au profit des acteurs politiques mais aussi et surtout, un festival de la démocratie. « Cette manifestation sera un cadre qui pourrait rassembler toutes les institutions de la République, les partis politiques qui disposeront chacun d’un stand. Cela permettra également aux citoyens de s’informer sur la vie politique de la nation et le fonctionnement des institutions », a-t-il conclu.

Beyon Romain NEBIE
nbeyonromain@yahoo.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.