Bibliothèque d’Alexandrie en Egypte : une renommée internationale

Construite sur un espace de 40 000 m2, la bibliothèque d’Alexandrie en Egypte est la 1re en Afrique, du Maghreb et la 6e bibliothèque francophone dans le monde. Inaugurée le 16 octobre 2002, elle accueille chaque jour, près de 3 000 visiteurs, composés de nationaux et de touristes.

Alexandrie, deuxième métropole de l’Egypte après le Caire, est l’une des principales destinations touristiques du pays des pharaons. Surnommée « La perle de la Méditerranée », elle abrite la Bibliothèque d’Alexandrie (Bibliotheca Alexandrina), la plus célèbre du monde. Celle-ci a été construite sur l’emplacement de l’ancienne, incendiée au IVe siècle après Jésus- Christ pour des divergences religieuses. L’idée de sa reconstruction a été émise en 1972 par le docteur en Lettres à l’université d’Alexandrie, Moustapha Abezi.

Le projet a pris forme en 1989 lorsque le gouvernement lança un concours d’architecture pour choisir le meilleur projet. Les travaux ont débuté en 1995 et ont pris fin en 2001. Le complexe, inauguré en 2002, se compose de 3 bâtiments à savoir un centre de conférence d’une capacité de près de 3500 places. Plus de 900 évènements y sont organisés annuellement. Le deuxième édifice est le planétarium, dont la forme est similaire à la Planète- terre tournant autour du soleil. C’est dans cet espace que sont projetés des films scientifiques. En- dessous de ce bâtiment, il y a l’exploraterium, conçu pour les jeunes désireux de mener des expériences physiques et chimiques. L’objectif est d’encourager la jeunesse à se lancer dans la recherche. Quant au bâtiment principal, dont la forme rappelle un disque solaire coupé, il symbolise la continuité de la science et de l’information. La bibliothèque est répartie en trois grands espaces dédiés aux enfants (6 à 11 ans), aux jeunes (12 à 16 ans) et aux adultes.

Un véritable temple du savoir

Il existe, en outre, des bibliothèques spécialisées en arts, multimédias, collections rares, et d’autres, destinées aux malvoyants et aux personnes à mobilité réduite. A cela s’ajoute un musée de 15 expositions permanentes. Bâtiment R+11, la salle de lecture peut accueillir environ 2 000 personnes et est équipée de 330 ordinateurs, tous connectés à Internet. Elle contient environ 2 300 000 ouvrages pour une capacité totale de 5 000 000 de livres. Les livres couvrent tous les domaines et sont disponibles en 80 langues dont les principales sont l’arabe, l’anglais et le français. Il est possible de consulter 63 bases de livres spécialisés, avec en toile de fond, un accès gratuit à plus de 200 livres et plusieurs millions de thèses et mémoires électroniques. A l’entrée principale, se dresse, par ailleurs, une impressionnante librairie. Sur la façade de l’infrastructure, il est gravé 4000 lettres d’alphabets de plus de 120 langues du monde. C’est une symbolisation de l’union des civilisations véhiculée, au fil de l’histoire, par la bibliothèque d’Alexandrie.

Fleur BIRBA
De retour d’Alexandrie (Egypte)
fleurbirba@gmail.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.