Difficultés dans le secteur des mines : des acteurs échanges avec le Premier ministre

Une délégation des acteurs miniers du Burkina, accompagné par le ministre des Mines et des Carrières, Oumarou Idani, a eu une séance de travail avec le Premier ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré, le jeudi 5 décembre 2019 à Ouagadougou.

Le secteur minier du Burkina Faso fait face à des défis sécuritaires dus au terrorisme. Pour aplanir ces difficultés et permettre au secteur de poursuivre son développement, ses acteurs ont échangé avec le chef du gouvernement, Christophe Joseph Marie Dabiré, le jeudi 5 décembre 2019 à Ouagadougou. Pour le ministre des Mines, Oumarou Idani, qui a conduit la délégation, le secteur minier rencontre actuellement des difficultés qui ont été aggravées par l’insécurité dont l’attaque de Boungou, à l’Est du pays.

« Cette rencontre nous a permis de discuter des questions sécuritaires de façon générale, de la sécurisation des sites miniers, des voies d’accès et des modalités d’accompagnement spécifiques de l’ensemble des compagnies minières pour permettre à l’activité de poursuivre son essor », a indiqué M. Idani. Il aussi confié avoir mis à profit la séance de travail avec le chef du gouvernement pour discuter d’autres préoccupations liées au secteur. En effet, selon ses dires, le remboursement des TVA, l’opérationnalisation du fonds minier de développement local ont aussi fait l’objet d’échanges. Il a ajouté que des instances de dialogue ont aussi été mises en place afin d’approfondir les réflexions sur les questions minières. « Nous avons institué un forum annuel de l’artisanat minier pour progresser sur la gestion des conflits dans l’orpaillage », a-t-il soutenu. Pour le président de la Chambre des mines du Burkina, Tidiane Barry, le principal défi demeure celui de la sécurité qu’il faudrait relever afin de redonner confiance aux différents partenaires. « Il s’agit de voir ce qui peut être fait à court et à long termes pour que l’exploitation minière puisse se faire de la bonne manière. Et, nous avons été rassurés par le gouvernement », a-t-il laissé entendre.

Soumaïla BONKOUNGOU

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.