Salon de l’immobilier : une plateforme d’échanges entre promoteurs et acheteurs

La 1re édition du Salon de l’immobilier dénommé  »Immo 72 » s’est tenue du 3 au 5 décembre 2019, dans la salle des fêtes de Ouaga 2000.

« Acquérir un bien immobilier en toute sécurité ». C’est sous ce thème que s’est tenue la première édition du Salon de l’immobilier dénommé  »Immo 72 ». Ce cadre d’exposition, de rencontres « B2B », de promotions et communications diverses, a permis à la vingtaine de promoteurs immobiliers de communier avec le public. Selon le promoteur du salon, Oumar Sidibé, il s’est agi à travers cette foire, de sensibiliser les populations afin qu’elles aient un recours systématique aux agences immobilières et aux autres acteurs professionnels du domaine pour leurs différents projets immobiliers, de créer une plate-forme d’échanges entre les demandeurs de logements ou de parcelles et les professionnels de l’immobilier et surtout de présenter dans un même lieu, la crème des professionnels, fournisseurs et toutes les offres immobilières. « Les visiteurs ont pu échanger directement avec les promoteurs immobiliers, sans passer par des démarcheurs.

C’est ce que nous voulons afin de contribuer à renforcer la confiance entre client et fournisseur », a dit M. Sidibé. Pour le chargé de missions du ministère de l’Urbanisme et de l’Habitat, Souleymane Karambiri, les objectifs de ce salon sont nobles et méritent le soutien de son département. « Nous faisons la promotion de l’immobilier et sommes engagés pour que les Burkinabè aient des logements décents. Et ce salon entre en droite ligne de la politique du ministère de l’Urbanisme et de l’Habitat », a dit M. Karambiri. Les exposants eux, ont félicité l’initiative qui leur permet de se faire connaître davantage et de proposer leurs produits. C’est le cas du président de l’Association pour un développement durable, Marcel N’do, par ailleurs promoteur du projet  »Un toit pour tous ». « Dans notre logique, il faut permettre aux Burkinabè qui désirent avoir un logement d’y avoir accès en fonction de ses revenus. C’est pourquoi nous proposons des parcelles à partir d’une cotisation mensuelle de 7000 F CFA. Ce, grâce à notre partenaire SCPI SARL », a dit M. N’do.

Gaspard BAYALA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.