11-Décembre à Tenkodogo : les forces vives exposent leurs préoccupations

En marge des festivités de la célébration de la fête nationale à Tenkodogo, le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a reçu en audience, les forces vives de la région du Centre-Est, le mardi 10 décembre 2019 à son pied-à-terre.

C’est à son pied-à-terre de Tenkodogo que le président du Faso, Roch Kaboré, a accordé une audience aux forces vives de la région du Centre-Est, le mardi 10 décembre 2019. Venues par délégation, celles-ci ont été reçues en fonction de leurs couches sociales. Le conseil régional de la jeunesse du Centre-Est a été reçu en premier. Selon son président, Seydou Noba, les échanges avec le chef de l’Etat ont porté essentiellement sur les préoccupations des jeunes de la région, leurs recommandations et les résolutions qu’elle a prises en vue de contribuer au développement du pays. En termes de résolutions, il a soutenu que les jeunes du Centre-Est se sont engagés activement aux côtés des gouvernants dans la lutte contre l’insécurité.

Concernant leurs préoccupations, M. Noba a évoqué le manque d’emploi et la migration des jeunes de la région qui, une fois à l’aventure, sont souvent rapatriés et deviennent, du coup des cas sociaux. « C’est pourquoi, nous avons demandé au président du Faso d’initier rapidement et de façon spécifique des projets qui contribueront à maintenir les jeunes du Centre-Est sur place pour leur épanouissement socio-professionnel et économique », a déclaré Seydou Noba. A la suite des jeunes, c’est le conseil régional des organisations de la société civile du Centre-Est, dirigé par son président Pierre-Claver Kima, qui a été reçu. Aux dires de celui-ci, la délégation a exprimé toute sa gratitude au président Kaboré pour le développement qu’a connu la ville de Tenkodogo en espace d’une année à la faveur de la célébration du 59e anniversaire de l’indépendance nationale. « Nous avons certaines localités qui ont des problèmes d’accès à l’eau alors que nous avons le pôle de croissance de Bagré. En sus, nous avons posé le problème de la gestion du pôle de croissance de Bagré parce que c’était notre espoir mais jusqu’à présent nous scrutons l’horizon et ne voyons rien venir. Nous avons également souhaité la construction d’une maison des associations qui servira de lieu de rencontres de l’ensemble des OSC de la région », a signifié M. Kima.

De la formation des femmes

La coordination régionale des organisations féminines du Centre-Est a également été reçue en audience. Sa première responsable, Cathérine Zakané, a laissé entendre que des doléances ont été exposées à Roch Marc Christian Kaboré. Pour elle, il s’agit de la réfection des différentes maisons de la femme dans la région qui n’ont pas été, selon elle, bien construites et de la formation des femmes dans le domaine de l’entreprenariat. Quant au président du conseil régional du Centre-Est, Moro Kéré s’exprimant au nom des élus locaux, il a informé que la délégation a témoigné sa reconnaissance au président du Faso pour les investissements faits dans le cadre du 11-Décembre 2019 à Tenkodogo. Il a, par ailleurs, révélé que la province du Koulpélogo dont l’axe reliant le chef-lieu Ouargaye à Tenkodogo n’est pas encore bitumé. Hormis cela, M. Kéré a confié que les échanges ont porté également sur le contexte d’insécurité dans le Centre-Est, le problème d’accès à l’eau potable qui pourraient trouver solution par la réalisation de forages et de barrages.

Les audiences se sont poursuivies avec les chefs de circonscriptions administratives dont la délégation a été conduite par le gouverneur de la région du Centre-Est, Antoine Ouédraogo. De son avis, les chefs de circonscriptions administratives que sont les hauts-commissaires et les préfets ont renouvelé leur engagement à accompagner le locataire de Kosyam dans l’œuvre qu’il mène pour le bonheur des populations du Burkina Faso. « Il nous a encouragés à poursuivre nos missions quotidiennes, malgré les conditions difficiles. Il nous a exhortés à continuer le travail afin qu’ensemble nous puissions vaincre le terrorisme », a relaté le gouverneur.

Souaibou NOMBRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.