25e Conférence des parties sur le climat : des promesses de soutien pour le Burkina

Au cours de la 25e Conférence des Parties à la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (COP 25), tenue du 2 au 13 décembre 2019, à Madrid en Espagne, le ministre de l’Environnement, de l’Economie verte et du Changement climatique, Batio Bassière, a eu des audiences avec plusieurs personnalités. Les échanges ont porté sur la mise en œuvre de projets et programmes dans le domaine du climat.

En plus des négociations sur le climat, le ministre de l’Environnement, de l’Economie verte et du Changement climatique, Batio Bassière, a mis à profit sa présence à Madrid à la 25e Conférence des Parties à la Convention-cadre des Nations unies (COP 25) pour plaider l’accompagnement de certaines structures dans la mise en œuvre de projets et programmes pour son pays. C’est ainsi qu’il a eu une audience avec la directrice des Fonds d’investissement pour le climat (CIF), Malfaldo Duarté au cours d’une audience, le mardi 10 décembre 2019. Les échanges ont porté sur le Programme d’investissement forestier (PIF) dont la première phase est presqu’à terme. « Nous avons sollicité l’accompagnement de la CIF, le bailleur du programme pour une deuxième phase. Nos demandes ont eu des échos favorables », s’est-il réjoui. Et pour cause, la directrice du CIF s’est dit satisfaite des résultats réalisés par le PIF.

«  Quand nous avons commencé le programme au Burkina Faso, il y a eu de très grands débats parce que la préférence était pour les pays qui ont des forêts tropicales. Les acquis montrent que nous ne nous sommes pas trompés », a-t-elle déclaré. Aussi, elle a informé que son institution développe en ce moment quatre nouveaux programmes qui pourraient appuyer des pays déjà accompagnés dont le Burkina Faso. En attendant que cela se matérialise, la Banque ouest-africaine de développement (BOAD) souhaite être plus efficace dans son appui aux pays et avoir un portefeuille avec des projets sur le climat. Son vice-président Bassiri Touré a débattu de la question le 9 décembre avec le ministre Bassière et son homologue du Niger, Almoustapha Garba au pavillon du Burkina Faso.

Des renforcements de capacités en vue

« Nous avons discuté de ce qu’il faut faire pour que les décaissements avancent vite. Les autorités sont très sensibles à la question du climat surtout que le pays des Hommes intègres, le Niger, le Mali voient déjà tous les enjeux climatiques, environnementaux et de développement. Tout le monde est convaincu maintenant qu’il faut prendre le taureau par les cornes », a-t-il fait savoir. Batio Bassière a, pour sa part, apprécié l’accompagnement de la BOAD dans la mise en œuvre des contributions déterminées au niveau national de plusieurs pays, quand on sait que la difficulté majeure reste la mobilisation des ressources. «  Le Burkina Faso a été identifié pour faire partie des priorités de la banque qui est accréditée auprès du fonds vert climat dans la mise en œuvre de certains projets.

Nous saluons cet engagement de la BOAD », a-t-il dit. Après cette rencontre, il s’est entretenu en tant que vice-président de l’Assemblée générale des Nations unies pour l’environnement au compte de l’Afrique avec le ministre du Climat et de l’Environnement de la Norvège, Ola Elvestuen, par ailleurs président de l’instance. La prochaine assemblée étant en préparation pour 2021, la rencontre avait pour objectif de recueillir les préoccupations des pays africains pour le choix du thème. Profitant de l’occasion, le ministre a échangé avec son homologue sur des relations bilatérales entre les deux pays et une possibilité de soutien pour des actions de développement. Ola Elvestuen a marqué son accord. Toutefois, il a relevé que la Norvège n’assiste pas directement les Etats mais le fait à travers certaines structures telles que le fonds vert climat, le fonds d’adaptation. Qu’à cela ne tienne, le pays est disposé selon le ministre Bassière à accompagner le Burkina Faso dans le renforcement de capacités de ses techniciens afin de mieux les outiller pour une meilleure préparation et mise en œuvre des projets.

Eliane SOME
elianesome4@gmail.com
Depuis Madrid

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.