59e anniversaire de l’indépendance Les Sahéliens fêtent dans la sobriété

La région du Sahel, à l’instar des autres régions du pays, a célébré le mercredi 11 décembre 2019 à Dori, dans la sobriété et la dignité à travers une prise d’arme, le 59e anniversaire de l’accession du Burkina Faso à la souveraineté nationale et internationale. L’événement a été marqué par une adresse du gouverneur aux populations, des décorations, une remise de vivres aux personnes déplacées internes et un match de football.

En dépit du climat sécuritaire délétère et de la psychose induite par les actions terroristes, les Sahéliens étaient très nombreux à prendre part à la cérémonie célébration du 59e anniversaire de l’indépendance du Burkina Faso, le mercredi 11 décembre 2019 à Dori. Ils sont allés faire corps avec les différentes composantes des Forces de défense et de sécurité (FDS), « pleine de sérénité » et en tenue d’apparat pour la circonstance. Placée sous le thème : « Cent ans de la création du Burkina Faso, devoir de mémoire et engagement patriotique en vue de la consolidation de l’Etat-Nation », cette commémoration a été l’occasion pour le gouverneur de la région du Sahel, le colonel-major, Salfo Kaboré, de faire l’état de la région. A écouter, le colonel-major Salfo Kaboré, le Burkina Faso, face au contexte actuel, vit une situation sécuritaire « très préoccupante » depuis 2015, avec la région du Sahel « très éprouvée au regard du bilan malheureusement très lourd établi en octobre 2019 ». Il se résume à 709 écoles primaires, 42 établissements postprimaires et secondaires, 33 formations sanitaires fermés et 160 741 personnes déplacées internes soit 33,5% de la population de la région du Sahel.

Optimisme et confiance

A cela, il a ajouté la destruction des symboles de l’Etat dont des commissariats de police, des brigades de gendarmerie, des préfectures, des mairies, des résidences d’autorités locales, des enlèvements et des assassinats ciblés. Face à cette situation délétère, a relevé le gouverneur, un couvre-feu a été instauré dans la région du Sahel. Le colonel-major, Salfo Kaboré, s’est toutefois dit optimiste et confiant que la région du Sahel ne sombrera pas. Pour cela, il a préconisé la restauration de l’autorité de l’Etat, la bonne conduite du processus de décentralisation, le bannissement de la stigmatisation, du repli identitaire, de toutes les formes de discriminations, la promotion du dialogue social, du dialogue interreligieux, intergénérationnel et interculturel. Il a lancé un appel aux jeunes, aux femmes, aux personnes âgées et sages de la région à l’union sacrée, à la culture de la tolérance, à la citoyenneté responsable et à la collaboration avec les FDS.
A l’issue de cette adresse aux Sahéliens, 71 personnes ont été décorées dont 11 dans l’Ordre de l’Etalon, 24 dans l’Ordre du Mérite burkinabè, 15 dans les Ordres spécifiques et 21 auréolés avec la Médaille d’honneur des collectivités. En marge de cette cérémonie, la Fédération burkinabè de football (FBF) a remis des vivres aux personnes déplacées internes.
C’est la finale de la troisième édition de la coupe du gouverneur de la région du Sahel qui a mis un terme aux manifestations festives. Cette finale a été remportée par l’équipe de la province du Séno, qui a battu celle de l’Oudalan à la suite des tirs au but. En plus du trophée et des médailles d’or, l’équipe du Séno est repartie avec 250 000 F CFA et un jeu de maillots. La finaliste malheureuse gagne pour sa part, des médailles d’argent, 200 000 F CFA et un jeu de maillots. L’équipe classée 3e (Yagha) a gagné 150 000 F CFA, des médailles de bronze et un jeu de maillots. La 4e équipe (Soum) remporte 100 000 F CFA et un jeu de maillots.

Ali Mamoudou MAIGA
AIB/DORI

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.