Crise humanitaire au Burkina: l’Arabie saoudite offre 3 000 carcasses de moutons aux déplacés

Le Royaume d’Arabie saoudite a fait don de 3000 carcasses de moutons au gouvernement burkinabè, le vendredi 13 décembre 2019 à Ouagadougou. Destiné aux déplacés internes et aux personnes démunies, le don a été reçu par la ministre en charge de l’action humanitaire, Hélène Marie Laurence Ilboudo.

Le Royaume de l’Arabie saoudite a apporté une fois de plus son appui aux autorités burkinabè dans la gestion et la prise en charge des déplacés internes et des personnes les plus démunies. Par le biais de son représentant à Ouagadougou, le Royaume saoudien, a remis 3 000 carcasses de moutons au peuple burkinabè. La cérémonie de remise entre l’ambassadeur saoudien au Burkina Faso, Dr Waleed A. Alhamoudi et la ministre de la Femme, de la Solidarité nationale, de la Famille et de l’Action humanitaire, Hélène Marie Laurence Ilboudo, a eu lieu le vendredi 13 décembre 2019 à Ouagadougou. Selon le diplomate, cette remise de carcasses est la deuxième après le don de 3000 cartons de viandes offertes par son pays le 25 mars 2019. « Ces carcasses supplémentaires est une contribution du Royaume d’’Arabie saoudite au gouvernement du Burkina Faso pour faire face aux besoins pressants, du fait de la situation humanitaire», a-t-il précisé. Cette aide, a ajouté Dr Waleed A. Alhamoudi, a été décidée par le serviteur des deux Saintes mosquées, le Roi Salman ben Abdulaziz Al Saoud qui a dépêché une délégation avec de la viande à Ouagadougou. De l’avis du donateur, les carcasses ont été soumises à des tests et examens médicaux par des spécialistes avant être conditionnées. Outre les populations du Burkina Faso, plusieurs autres personnes à travers le monde bénéficient chaque année de ces dons de viande sacrificielle du Hadj. L’ambassadeur a dit espérer que les cartons de viande parviendront aux destinataires afin de contribuer un tant soit peu à améliorer leur alimentation.
La ministre en charge de l’action humanitaire a salué le geste du partenaire. « Au nom du gouvernement burkinabè, j’exprime ma gratitude aux autorités du Royaume d’Arabie saoudite. Puisse Allah continuer à consolider les liens d’amitié et de coopération qui existent entre les peuples burkinabè et saoudien », a-t-elle souhaité. Elle a rappelé que les défis sécuritaires auxquels le Burkina Faso fait face ont entrainé des déplacements massifs de populations fuyant leurs zones d’origine sous menaces vers des lieux plus sécurisés. Ce qui, selon elle, a occasionné l’accroissement du nombre de personnes vulnérables.
« Les 3 000 carcasses de moutons sont destinées prioritairement aux déplacés internes et aux personnes nécessiteuses », a-t-elle dit. Aux dires de Mme Ilboudo, son département a répertorié environ 1,5 million de personnes considérées comme démunies dans les 13 régions. Elle a rassuré le Royaume d’Arabie saoudite sur la bonne gestion de la viande affirmant que les services déconcentrés de son département seront mis
à contribution pour sa répartition.

Beyon Romain NEBIE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.