C’est au sprint que Mathias Sorgho a coiffé Aziz Nikièma d’une pédale.

La Coupe du Grand Ouaga en cyclisme courue le samedi 14 décembre 2019 sur l’Avenue Charles-de-Gaulles de Ouagadougou a été remportée par Mathias Sorgho de l’AJCK. Il a battu au sprint, Aziz Nikièma de l’USFA en 3h 21 mn 55 s.

Issouf Ilboudo aurait remporté la Coupe du Grand Ouaga en cyclisme courue le samedi 14 décembre 2019 sur l’Avenue Charles-de-Gaulles de Ouagadougou que personne n’aurait crié au scandale. En effet, le cycliste de l’AJCK s’est parfaitement illustré durant le déroulement de la course avant de baisser pavillon lors des derniers instants. Avec un peloton scindé en 2 à partir du 15e tour ( sur un circuit de 29 tours pour une distance de 130 km), Issouf s’est immiscé au groupe de tête composé des ténors de la petite reine burkinabè comme Salfo Yerbanga (AS Bessel), Aziz Nikièma (USFA), Mathias Sorgho (AJCK), Paul Daumont de l’AS Bessel etc.

Il prend même des risques et crée un écart consistant de deux minutes sur ses poursuivants. Il a du coup raflé à lui seul près de la moitié des primes. Alors que le nombreux public a pensé qu’il ira jusqu’au bout à moins de 15 km de la boucle, une incompréhension entre lui et son coéquipier lui a été préjudiciable. Croyant que son partenaire est essoufflé, Mathias Sorgho tente de prendre le relais et engage une course poursuite. Issouf est rattrapé et doublé. A ce moment précis, ils ne sont plus que 11 à disputer l’arrivée. A moins de 10 km de la boucle, trois grands sprinters à savoir Mathias Sorgho, Aziz Nikièma et Paul Daumont se détachent. Le sprint est lancé. Et c’est finalement Mathias Sorgho qui coiffe Aziz Nikièma d’une pédale sur la ligne d’arrivée en 3h 21 mn 55 s, soit une vitesse moyenne de 39,224 km/h.

L’animateur de la course, Issouf Ilboudo, a terminé 10e. Sur les 50 concurrents au départ, seulement 11 ont pu franchir la ligne d’arrivée. 39 ont abandonné. Pour son sacre, Mathias Sorgho a reçu en plus du trophée et du maillot, une enveloppe financière de 750 000 FCFA. Son dauphin, Aziz Nikièma a empoché 300 000 FCFA. Paul Daumont qui a complété le podium est reparti avec 150 000 FCFA. « Je savais que l’arrivée allait être difficile notamment avec Aziz Nikièma qui vient d’arriver fraîchement du tour du Sénégal.

Je suis content de cette victoire même si je reconnais que c’est une année difficile pour moi parce que je suis en année de Master » a expliqué Mathias Sorgho. Pour le maire de la ville de Ouagadougou Armand Béouindé, cette compétition suspendue depuis 2013 et qui marque une renaissance sera perpétuée. « Le cyclisme est un sport que je regardais de loin. Je ne savais pas qu’il pouvait donner autant d’émotions, autant d’intensité », s’est-il exclamé.

Yves OUEDRAOGO

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.