Management de la qualité : La LONAB certifiée ISO 9001, version 2015

Le DG de la LONAB, Touwindé Simon Tarnagda, a exhorté ses collaborateurs à s’armer de courage pour la conservation de la certification.

La Loterie nationale burkinabè a présenté à la presse, le mercredi 18 décembre 2019 à Ouagadougou, sa certification à la norme ISO 9001, version 2015. Cette reconnaissance est la résultante des efforts fournis en matière de management de qualité.

Depuis juillet dernier, la Loterie nationale burkinabè (LONAB) est détentrice de la certification de l’Association française pour la qualité (AFAQ/AFNOR), la norme ISO 9001, version 2015 du système de management de la qualité. Le certificat a été présenté aux journalistes, le mercredi 18 décembre 2019 à Ouagadougou, au cours d’un déjeuner de presse. Le directeur du pool support de la LONAB, Patrice P. Naza, a expliqué que sa société a franchi plusieurs étapes avant d’obtenir cette reconnaissance. Il s’agit, entre autres, de l’élaboration d’une politique de qualité, de la communication sur la qualité, de la nomination de pilotes, copilotes et correspondants qualité mais aussi de la réalisation de plusieurs audits internes.

« Il faut ajouter à ces étapes, la proposition d’actions à la suite des constats des audits et la réalisation de trois revues », a renchéri M. Naza. A l’écouter, la LONAB a introduit initialement sa candidature en février dernier mais les auditeurs avaient relevé quelques anomalies et fait des recommandations. C’est après la prise en compte de celles-ci, a-t-il souligné, qu’un audit complémentaire a été effectué en juin 2019 avec, au bout du compte, l’obtention de la certification le mois suivant.

« Marquer l’obtention de ce certificat qui émane d’un long processus de travail et d’efforts collectifs, constitue pour nous une fierté, un label à inscrire en lettres d’or dans les annales de l’histoire de la LONAB. Je saisis cette heureuse opportunité pour adresser mes vifs et sincères remerciements au conseil d’administration qui a épousé l’idée et qui nous a galvanisé jusqu’à son aboutissement », a laissé entendre le Directeur général de la nationale des jeux de hasard, Touwindé Simon Tarnagda.

De la conservation du certificat

Il a rappelé que la mobilisation des ressources financières par l’exploitation des jeux de hasard et toute autre activité connexe afin de contribuer au développement du pays constitue la mission de sa société. Il a poursuivi en affirmant que depuis un demi-siècle, l’entreprise innove pour la satisfaction de sa clientèle. « Celle-ci ne peut se renforcer que si nous prenons en compte les exigences de notre environnement où la concurrence et les besoins des clients deviennent de plus en plus exigeants », a soutenu le DG de la LONAB. Selon lui, le système de management de la qualité est un ensemble de politiques, de processus et de procédures destinés à aider un organisme à satisfaire aux exigences de ses parties prenantes.

S’inscrivant dans ce système, il a souligné que le mangement de qualité est un tremplin à même de soutenir l’orientation stratégique de sa structure. Selon le directeur du pool support, la certification est valable pour trois ans et à chaque date d’anniversaire, un audit doit être effectué. « La perspective pour nous sera de travailler à améliorer nos prestations continuellement pour tendre vers l’excellence », a fait savoir Patrice P. Naza. Pourquoi avoir attendu tout ce temps avant de chercher la certification ? Quelle est sa plus-value ? Comment comptez-vous la préserver ? Ce sont, entre autres, les questions des journalistes. « Chaque chose a son temps. Nous avons attendu ce temps parce qu’il y avait un certain nombre d’aspects qu’il fallait prendre en compte notamment le plan stratégique que nous devrions élaborer », a justifié le DG Tarnagda.

Sur la plus-value, il a d’abord relevé que la certification est l’officialisation de ce que la société réalise à l’interne. « La valeur ajoutée est que sur le plan international, nous serons respectés parce que le certificat est la preuve que nous accordons beaucoup d’importance aux clients, aux partenaires mais aussi que nous sommes une entreprise citoyenne », a-t-il expliqué.

Pour conserver le certificat, il a fait savoir qu’il s’agira de veiller quotidiennement à ce que la norme soit respectée. Et pour cela, le premier responsable de la LONAB a exhorté ses collaborateurs et partenaires à participer de façon active à l’atteinte des objectifs de l’entreprise afin de garantir l’amélioration continue des performances.

Joseph HARO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.