Soutien aux déplacés internes

Les communautés burkinabè de Grand-Lahou en Côte d’ivoire ont remis, le samedi 14 décembre 2019, une enveloppe d’un montant d’un million cent vingt mille francs CFA, au profit des personnes déplacées internes au Burkina Faso.

Les communautés burkinabè vivant en Côte d’ivoire sont solidaires des déplacés internes du Burkina. Ainsi, une enveloppe contenant 1 120 000 FCFA a été remise ce samedi 14 décembre 2019 à leur profit. Au nom de l’ambassadeur du Burkina Faso en Côte d’Ivoire, le Consul général du Burkina à Abidjan, Benjamin Nana, assisté de son adjoint, Idrissa N. Soulama, a présidé cette rencontre inédite qui a mobilisé près d’une centaine de membres de la communauté burkinabè vivant à Grand-Lahou, Guitry, Irobo, Bakanda, Dokpodon, Yocoboué, Doukoudou et Tamabo, avec à leur tête, le Délégué consulaire, Monsieur Tayourou TOE. Cette cérémonie est inédite, car c’est la première fois que très sensible et très touché par la situation sécuritaire difficile que connaît la mère-patrie, le Burkina Faso, victime des attaques terroristes. Ces attaques ont eu pour conséquence le déplacement des populations des localités touchées. Ainsi, la communauté burkinabè de Grand-Lahou et autres localités, a décidé librement et spontanément de se cotiser pour apporter un réconfort, un soutien et une solidarité envers les déplacés internes. Selon le porte-parole de cette communauté, par ailleurs Délégué consulaire de Grand-Lahou, Tayourou TOE, il s’est agi d’une contribution volontaire et spontanée qui s’est faite en un laps de temps. Chaque Burkinabè a donné ce qu’il avait, et c’est le total qui se chiffre à 1 120 000F. En recevant cette somme, le Consul général du Burkina à Abidjan, Monsieur Benjamin NANA, a remercié du fond du cœur ses compatriotes de Grand-Lahou. Il a prodigué des conseils relatifs à la cohabitation pacifique et harmonieuse entre les Burkinabè et leurs tuteurs. Benjamin NANA a saisi cette occasion pour lancer un appel à tous ceux qui peuvent ou veulent apporter des contributions, seront les bienvenus. Que l’acte posé par la communauté burkinabè de Grand-Lahou fasse tâche d’huile au sein de la grande famille burkinabè en Côte d’Ivoire. En d’autres termes, Benjamin NANA souhaite que les autres bonnes volontés laissent parler leur cœur au profit de notre chère patrie, le Burkina Faso.

Issouf ZABSONRE
Attaché de Presse
Ambassade du Burkina
Abidjan

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.