Pénurie d’eau à Bobo-Dioulasso : « La capacité actuelle de production a atteint ses C », Jean Ouédraogo, DR de l’ONEA

Le directeur régional de l’ONEA/Bobo, Jean Ouédraogo, a rassuré qu’un projet de renforcement de la capacité de production mettra fin aux coupures d’eau à Bobo-Dioulasso.

Des quartiers de la ville de Bobo-Dioulasso connaissent actuellement des pénuries d’eau. Des habitants de ces quartiers peuvent faire des heures sans le liquide précieux. Le directeur régional de l’Office national de l’eau et de l’assainissement, (ONEA) Jean Ouédraogo, que nous avons rencontré le 6 janvier 2020, explique ce manque d’eau dans certains robinets.

Certains secteurs de la ville de Bobo-Dioulasso sont confrontés à des pénuries d’eau ou à des baisses de pression au niveau de leur robinet. Il s’agit généralement des secteurs en hauteur comme le 24, le 25, le 5, le 6 le 17 ou le 22. Selon le directeur régional de l’ONEA/Bobo, Jean Ouédraogo, les coupures sont dues à un programme de distribution alternée d’eau que l’office a opté afin de faire face à la forte demande d’eau.

« Malgré les investissements opérés par l’ONEA, la capacité actuelle de production a atteint ses limites. La production n’arrive plus à couvrir les besoins en eau de la ville de Bobo, raison pour laquelle nous avons opté pour la distribution alternée en fonction des secteurs ». a souligné M. Ouédraogo. Ce rationnement permet aux populations d’assurer 10 à 12 heures de disponibilité d’eau, de telle sorte qu’une zone ne peut atteindre 24 heures sans eau. Pour lui, il n’y a pas de difficulté en matière de disponibilité d’eau à la source à Nasso.

La difficulté réside plutôt dans le transport de l’eau de la source vers la ville de Bobo-Dioulasso car les conduites ont atteint leurs limites. Selon lui, il faut donc d’autres conduites pour renforcer l’acheminement de l’eau en ville. A croire le DR de l’ONEA, un projet de renforcement de la capacité de production a été mis en œuvre, à cet effet. Il sera lancé au cours de ce mois de janvier 2020 et permettra de doubler les conduites d’eau. Outre ce projet, l’ONEA, de l’avis de Jean Ouédraogo, est à la recherche de financement pour construire un centre de production d’eau à Samendeni afin de tirer l’eau du barrage vers Bobo-Dioulasso en desservant Dandé, Bama et les autres localités se trouvant sur cet axe.

En attendant, le directeur régional rassure que tous les clients qui ont des devis de branchement payés auront l’eau à partir de fin janvier car les compteurs d’eau sont maintenant disponibles. Pour satisfaire sa clientèle, Jean Ouédraogo a annoncé l’opérationnalisation du centre d’appel de Bobo-Dioulasso pour prendre en compte les préoccupations des abonnés. Il a aussi annoncé que les indexes seront désormais relevés chaque deux mois, mais les facturations resteront mensuelles afin de permettre aux clients de mieux maîtriser leur consommation d’eau.

Adaman DRABO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.