Plateau central : Des mesures pour améliorer le climat des affaires en 2020

La conseillère technique du gouverneur, Clarisse Bagagnan (milieu), s’est réjouie de l’élaboration régulière du document.

La note régionale de suivi de la conjoncture économique du Plateau central au quatrième trimestre de l’année 2019 a été validée, lundi 30 décembre 2019 à Ziniaré.

Elaborée par la Direction régionale de l’économie et de la planification (DREP), la note régionale de suivi de la conjoncture économique est un document de suivi des activités économiques de la région. Au dernier trimestre 2019, cette note révèle que les prix à la consommation des principales denrées alimentaires ont connu une légère hausse. « En effet, le niveau des prix a subi une hausse de 0,35% en moyenne pour les produits agricoles.

La variation la plus basse est enregistrée pour le sorgho blanc avec moins 19,55% et la plus haute variation pour le haricot blanc avec 20,38%. En ce qui concerne la situation du tourisme, les arrivées enregistrées dans les hôtels ont baissé en moyenne de 10,85% entre le 3e et le 4e trimestre 2019. Les recettes touristiques ont cependant connu une hausse de 20,24% », a indiqué Maténé Ouattara, agent à la DREP.

Au niveau des finances publiques, on enregistre une hausse des recettes totales des collectivités territoriales de 50% par rapport au 3e trimestre 2019. Concernant les dépenses, elles ont enregistré une hausse de 65,35%. Selon la perception des acteurs sur la conjoncture économique régionale, les chefs d’entreprises espèrent que des mesures idoines seront prises en vue d’une amélioration du climat des affaires au cours de l’année 2020. « S’agissant du volet sécuritaire, les principaux indicateurs appréciés révèlent la recrudescence de l’insécurité malgré les efforts déployés.

En effet, à la suite des attaques terroristes, la région du Plateau central a enregistré plus de 10 000 déplacés internes. De ce fait, pour plus d’efficacité, des initiatives stratégiques doivent être développées sur le terrain afin d’assurer la sécurité des personnes et des biens », a ajouté Mme Ouattara.

Evoquant l’évolution de la conjoncture économique nationale, le directeur régional de l’économie et de la planification, Ousmane Bawar, a confié que  les performances économiques restent en-deçà des objectifs du PNDES. «  Cette situation s’explique par la poursuite des revendications sociales dans le secteur public, l’insécurité, empreinte d’attaques terroristes persistantes et de déplacements internes massifs de populations et le ralentissement de la production minière ». Après des observations, des suggestions et des recommandations, la note régionale de suivi de la conjoncture économique du 4e trimestre 2019 du Plateau central a été validée par l’ensemble des acteurs.

Abdias Cyprien SAWADOGO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.