La police nationale met un terme au parcours d’un combattant terroriste qui avait participé y a deux mois à un enlèvement d’une équipe technique de la société Huawei à Sideradougou. Membre d’une cellule du front de Libération du  Macina (FLM) et de nationalité burkinabè, le mis en cause a été intercepté à Galgouli dans la province du Poni avec trois autres combattants. (communiqué police)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.