L’Ambassade du Burkina Faso en Côte d’Ivoire dément les propos du président du CDP, monsieur Eddie KOMBOÏGO

 Lancée officiellement le 10 janvier 2020, la seconde mission consulaire spéciale de délivrance des cartes nationales d’identité burkinabè (CNIB) et des passeports ordinaires se déroule avec un grand engouement dans l’enceinte du Consulat général du Burkina à Abidjan. La même opération a lieu également dans les deux autres consulats généraux du Burkina à Bouaké et à Soubré.

Ce vendredi 17 janvier 2020, l’Ambassadeur du Burkina en Côte d’Ivoire, SEM. Mahamadou ZONGO, a procédé à la remise symbolique des premières pièces établies (CNIB et passeports) à leurs propriétaires. Au total, ce sont des centaines de pièces établies qui sont arrivées à Abidjan, Bouaké et Soubré. Parallèlement, le processus d’enrôlement des électeurs se poursuit dans une bonne ambiance à Abidjan, Bouaké et Soubré.

Après la phase des CNIB et passeports, l’Ambassadeur Mahamadou ZONGO a procédé à la remise aux huit Délégués du Conseil supérieur des Burkinabè de l’extérieur (CSBE), leurs cartes professionnelles.

A l’issue de la cérémonie de remise des premières pièces déjà établies, l’Ambassadeur Mahamadou ZONGO a saisi cette occasion pour démentir les propos du président du Congrès pour la Démocratie et le Progrès (CDP), Monsieur Eddie KOMBOIGO, propos relatifs à une prétendue tentative de fraudes sur les CNIB et l’enrôlement en Côte d’Ivoire. Le samedi 11 janvier 2020, l’Ambassade a été informée qu’une cérémonie clandestine d’enrôlement et de délivrance de CNIB dans la cour d’une école primaire dans le quartier Ancien-Koumassi. Aussitôt, une équipe a été dépêchée sur les lieux. Arrivée sur place, l’équipe a constaté qu’il s’agissait d’une cérémonie de remise des certificats de nationalité burkinabè à leurs propriétaires, cérémonie organisée par une association. Invité à s’expliquer, le président de l’association a expliqué qu’elle collectait, à ses frais, les documents nécessaires pour faire établir les certificats de nationalité dans les tribunaux au Burkina Faso qu’elle remettait ensuite aux intéressés au cour d’une cérémonie.

Pour la cérémonie de remise du samedi 11 janvier, c’est la présence à d’un responsable local du Mouvement pour le Progrès et le Peuple (MPP) en tant qu’invité qui a été interprétée comme une opération clandestine de délivrance des CNIB à des Burkinabè. Aussi, l’Ambassadeur Mahamadou ZONGO invite les responsables des associations et des partis politiques burkinabè à privilégier la vérification des informations avant toute diffusion afin de ne pas se décrédibiliser. En cette période de précampagne électorale, la Représentation diplomatique et consulaire du Burkina Faso en Côte d’Ivoire tient à rassurer l’ensemble de nos compatriotes qu’elle veille à l’application stricte de ses prérogatives et rappelle sa neutralité dans le processus électoral.

 

Abidjan, le 17 janvier 2020

Ambassade du Burkina Faso près la République de Côte d’Ivoire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.