La section du Burkina Faso de la Fondation Mohammed VI des Oulémas africains (FM6OA) a organisé, le samedi 18 janvier 2020 à Ouagadougou, la deuxième édition de son concours national de mémorisation et de récitation du Coran. 50 candidats ont pris part à la compétition.

La section du Burkina Faso de la Fondation Mohammed VI des Oulémas africains (FM6OA) a tenu, pour la deuxième année consécutive, son concours national de mémoration et de récitation du livre saint de l’Islam, le Coran. La compétition a débuté dans la matinée du samedi 18 janvier 2020, dans les locaux du centre universitaire polyvalent du Burkina, sis à Ouaga 2000. Pour cette deuxième édition, 50 candidats dont deux filles se sont inscrits pour disputer les trois places de lauréats.
Selon le secrétaire général de la section burkinabè de la FM6OA, Hamadou Sanogo, l’épreuve à laquelle, ils seront soumis est notée sur 20 points dont 12 consacrés à la mémorisation des versets du Coran et 8 à la qualité de la lecture notamment l’intonation et la psalmodie. A terme, les détenteurs des trois meilleures moyennes seront sacrés lauréats au niveau national. Ces derniers, a précisé M. Sanogo, prendront part à une autre étape de la compétition au Maroc, au cours du mois de Ramadan. Il s’agit de la phase finale qui réunira les autres finalistes de la trentaine de pays africains-membres de la FM6OA.
Pour le secrétaire général de la FM6OA-Burkina Faso, au-delà de la compétition proprement dite, l’exercice en lui-même est « salutaire et d’une grande utilité » pour tous les participants. « Le Coran compte plus de 6000 versets. Les mémoriser entièrement, à la bonne manière, force l’intelligence, rend passif, endurant et garantit une excellente mémoire aux apprenants », a soutenu Hamadou Sanogo. Et le Cheick Souleymane Konfé, membre également de la section locale de la fondation, de renchérir que la connaissance de la science des versets assagit et fait de celui qui les apprends un bon citoyen « loyal et honnête » pour sa société.
Le président de la section de la FM6OA-Burkina Faso, Cheick Aboubacar Doucouré, se félicitant de la tenue effective de la deuxième édition du concours, a remercié les acteurs impliqués dans son organisation. Il a particulièrement salué le roi du Maroc pour « son engagement personnel » à la réalisation de cette activité ainsi qu’à la mise en place de la Fondation mère et de ses branches locales dans plusieurs pays africains.
La FM6OA est une initiative du roi Mohammed VI du Maroc, Amir Al Mouminine. L’institution qui a son siège social à Fès et des sections dans environ 35 autres pays africains a été mise sur les fonts baptismaux le 25 juin 2015. Son objectif principal est de promouvoir l’Islam tolérant et renforcer la coopération entre ouléma (savants musulmans) du Maroc et des autres pays d’Afrique.

Mamady ZANGO
mzango18@gmail.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.