Détournement de 336 millions F CFA : le suspect toujours en cavale

Dans le communiqué publié le jeudi 23 janvier 2019 sur sa page Facebook et dont teneur suit, la Police nationale fait le point de l’affaire du détournement d’un véhicule de transfert de fonds avec 336 millions francs CFA.

Le 22 janvier 2020, alors qu’ils étaient en mission de tournée de collecte et de transfert des fonds d’une banque de la place, deux employés d’une société de gardiennage se garent devant une des agences de ladite banque à Gounghin / Ouagadougou, aux environs de 14h. Dès que sa collègue pénètre dans l’agence, le nommé Kiemtoré Lassina, chauffeur resté dans le véhicule, démarre en trombe.

L’objectif affiché est le suivant : disparaître avec le véhicule et son contenu d’une valeur de trois cent trente-six millions (336 000 000) francs CFA. Alertés, les services de Police de la région du Centre se lancent aux trousses du fuyard. Traqué de toutes parts, Kiemtoré Lassina finit par abandonner le véhicule et une partie de son contenu au cours de la nuit, dans un quartier de la ville de Ouagadougou. Rapidement localisés par les enquêteurs de la Brigade de Recherches du Commissariat Central de Police de la ville de Ouagadougou, le véhicule de marque Toyota Hilux immatriculé 11 KG 1600 et son contenu ont fait l’objet de constatation d’usage avec l’appui de la Police Technique et Scientifique. Dans la matinée de ce 23 janvier 2020, soit moins de 24h après les faits, les responsables de la banque et ceux de la société de gardiennage employeur du nommé Kiemtoré Lassina ont été reçus dans les locaux de la Direction Régionale de la Police Nationale du Centre. C’est tous émus que ceux-ci ont procédé à la reconnaissance de leurs biens. Quant au nommé Kiemtoré Lassina, toujours en cavale, les investigations se poursuivent aux fins de sa localisation et de son interpellation.

Source : Police nationale

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.