Le ministre de l’Energie, Dr Bachir Ismaël Ouédraogo, a pris part, à la Xe assemblée de l’Agence internationale des énergies renouvelables (IRENA), tenue du 11 au 13 janvier 2020, à Abu Dhabi, aux Emirats arabes unis. Le Burkina Faso qui assure la vice-présidence de l’IRENA a présidé les travaux de cette illustre assemblée qui a regroupé des décideurs de 150 pays.

A l’issue des travaux de la Xe assemblée de l’Agence internationale des énergies renouvelables (IRENA) qui s’est tenue du 11 au 13 janvier 2020 à Abu Dhabi aux Emirats arabes unis, le Burkina Faso a bénéficié du financement d’un projet à hauteur de 5.5 millions de dollars USD. Le projet retenu, est intitulé
« Plateformes communautaires à énergie solaire ». Ce partenariat va permettre de développer cent plateformes multifonctionnelles, avec à la clé, la création de mille micro entreprises rurales, et la fourniture d’énergie pour quatre mille ménages ruraux. Selon le ministre de l’Energie, Dr Bachir Ismaël Ouédraogo, cette assemblée a été une opportunité que lui et ses collaborateurs ont saisie pour partager l’expertise burkinabè en matière d’énergie renouvelable et solaire en particulier.

Mais aussi et surtout pour faire le plaidoyer en faveur du Burkina qui a abouti à ce financement. En prenant la parole, le ministre de l’Energie a remercié, les partenaires financiers du Burkina Faso. Il a rappelé que plus de 75% de la population burkinabè vit en milieu rural et la majorité n’a pas accès à l’énergie. «Toute chose qui réduit leurs capacités à produire, transformer, commercialiser leurs produits. D’où la nécessité d’initier un tel projet pour soulager nos concitoyens en leurs permettant de se développer», a-t-il souligné. Il a, par ailleurs, indiqué que le gouvernement burkinabè a fait de l’accès universel à l’énergie aux populations son cheval de bataille. Et que ce projet s’inscrit en droite ligne des axes prioritaires de ces actions pour sortir ces populations de l’obscurité. « Un accomplissement confortant le leadership du pays des Hommes intègres à l’international, sous la vision éclairée et l’impulsion du président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré ; de se tourner résolument vers les énergies renouvelables », a avisé le ministre de l’Energie.

En effet, ce partenariat, à hauteur de 5 .5 millions de dollars USD, aura une durée de deux ans. Il est financé par les Fonds d’Abou Dhabi pour le Développement (FADFD). Ce projet, est porté par le ministère de l’Energie à travers l’ABER et ses partenaires. Il va concerner cent localités rurales du Burkina Faso réparties dans les régions du Nord, Centre-Nord, Plateau central, la Boucle du Mouhoun et les Hauts-Bassins. Ces localités ont été sélectionnées sur la base de critères de taille, de densité et d’éloignement aux réseaux électriques nationaux. En marge des travaux le ministre et ses collaborateurs ont eu des discussions bilatérales avec des partenaires tels que la Wallonie, la BAD ET l’IRENA.

DCPM/ME

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.