Au 4e jour de la semaine nationale du sport pour tous et d’activités de loisirs, le 30 janvier dernier, les Ouagalais ont répondu massivement présent à la séance de marche et d’aérobic initiées par les organisateurs.

Le ministre des Sports et des Loisirs, Daouda Azoupiou, le maire de Ouagadougou, Armand Béouindé et d’autres personnalités étaient présents. Au-devant d’une foule des grands jours, en provenance de toutes les couches socio-professionnelles de tous les âges, hommes et femmes, des élèves, en uniforme ou en T.shirts, ils ont marché sportivement sur l’avenue Kwamé-Nkrumah sur près de 500 mètres, en aller-retour. Au retour, une halte fut observée devant la stèle érigée en mémoire des victimes des attaques du 15 janvier 2016. Une minute de silence fut observée suivie d’un dépôt de gerbes de fleurs par le ministre et le maire.

Le cortège long sur près de 300 mètres, s’est ensuite positionné pour une séance d’aėrobic grandeur nature. Pendant ce temps, les autorités ont rendu une visite de courtoisie aux deux endroits touchés par les attaques, le café Cappuccino et Splendid Hôtel. Deux moniteurs, une dame et un monsieur, ont supervisé la séance d’aérobic. Plusieurs mouvements gymniques, sauts, étirements, génuflexions, déhanchements, etc. ; ont été exécutés dans une ambiance bon enfant pendant trois quarts d’heure, avec une dernière séquence de relaxation. Avant que la foule ne se disperse, le ministre des Sports et des Loisirs, tout satisfait à fait une adresse. Au nom du président du Faso, sous le très haut patronage duquel se tient la semaine nationale du sport pour tous et d’activités de loisirs, ainsi que du parrainage du président de l’Assemblée nationale, du gouvernement, il a félicité les populations pour leur forte mobilisation autour de l’événement. Selon le ministre, c’est une façon de marquer leur solidarité et leur engagement auprès de tous ceux qui commercent sur l’avenue Kwamé-Nkrumah.

Il a poursuivi en faisant savoir que le sport est facteur de cohésion sociale, en témoigne ce grand monde, et c’est ainsi que le peuple burkinabè va démontrer sa résilience face aux forces du mal. « Et ce n’est pas le volet sport seulement avec toutes ces vertus bienfaitrices, il y a aussi les autres activités économiques, culturelles et de loisirs auxquelles les populations ont montré un grand intérêt », a-t-il conclu.

Barthélemy KABORE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.