Cinq personnes dont quatre enfants sont décédées dans la soirée du dimanche 02 février 2020 de façon mystérieuse au secteur n°3 de Dédougou, a appris Sidwaya.

Selon les explications, c’est après le repas de midi que les enfants ont commencé à se plaindre de maux de ventre aux environs de 17 heures. Peu de temps après leur maman et papa, ont ressenti, à leur tour, le même mal.

«Dans la matinée du dimanche, j’ai reçu la visite d’un ‘’frère’’ à qui ma femme a servi le tô aux environs de 10 heures. A midi, mon épouse, mes enfants et moi-même avons mangé le reste du repas conservé dans un plat après que mon visiteur s’est servi. C’est après ce déjeuner que les enfants ont commencé à se plaindre des maux de ventre, ensuite ma femme et moi-même», témoigne le chef de famille de son lit d’hôpital, Gnémé Lassina.

Avant même de les convoyer à l’hôpital, poursuit-il, tout larmoyant, les quatre enfants, dont l’âge est compris entre trois et huit ans ont rendu l’âme à domicile. Quant à leur maman, elle a perdu la vie à l’hôpital.

Recherché toute la nuit en vain, c’est dans la matinée du lundi 3 février 2020 que le ‘’frère’’ de Lassina Gnémé a été retrouvé sain et sauf et convoyé à l’hôpital pour des analyses médicales.

Interrogé, le médecin généraliste, chef de service des urgences médicales du centre hospitalier régional (CHR) de Dédougou, Dr Aboubacar Dramé, ne situe pas avec exactitude les causes de l’internement de M. Gnémé et sa femme.

Des enquêtes policières, selon les dires du médecin, sont en cours pour mieux comprendre le puzzle.

Kamélé FAYAMA

 

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.