Soutien aux déplacés de Pouytenga : Les musulmans offrent des vivres d’une valeur d’environ 47 millions de F CFA

Ce don est d’une valeur de près de 47 millions de F CFA.

La communauté musulmane de Pouytenga a fait un don de vivres et de vêtements d’une valeur de près de 47 millions F CFA aux personnes déplacées internes dans sa localité. La cérémonie de remise a eu lieu, le samedi 1er février 2020, sur le terrain Naaba-Bougoum de Pouytenga en présence du ministre des Infrastructures, Eric W. Bougouma et celui de la Jeunesse et de Promotion de l’entreprenariat des jeunes, Salifo Tiemtoré sans oublier la forte mobilisation des fils et filles de la localité.

La communauté musulmane et l’ensemble des associations islamiques de Pouytenga se sont engagés à promouvoir une vie de partage et de communion avec toutes les couches sociales dans les moments difficiles. C’est ainsi, qu’elle a initié une collecte de dons dans les mosquées de la commune de Pouytenga en vue de venir en aide aux déplacés de l’hydre terroriste au Burkina Faso. Cet appel lancé par le président de la communauté musulmane, Souleymane Sana, les membres du bureau, le collectif des sages et l’ensemble des musulmans de la ville de Pouytenga a connu un « grand succès ».

Tous les fidèles dans les différentes mosquées n’ont pas cessé de faire parler leur cœur en faveur des Burkinabè. 100 colis de vêtements de femmes, 34 colis de « soutras », 65 colis de vêtements d’hommes, 38 colis de vêtements pour enfants, 5 colis de moustiquaires, 6 colis de draps, 16 colis de blouse, 2 colis de tapis de prière, 5 colis de chaussures, 43 colis de plats et de marmites, 6 colis de natte, 40 colis de savon en boules, 08 colis de savon en poudre, 9 colis de sceaux.

A cela s’ajoutent, 5 colis de bouilloires, 720 sacs de riz de 25 kg, 100 sacs de maïs de 50 kg, 100 sacs de mil, 40 sacs d’arachide de 50 kg et 20 bidons d’huile Dinor de 20 litres. La valeur du don est estimée à près de 47 millions F CFA. Il a été remis aux responsables de l’action sociale en vue de compatir à la douleur des personnes déplacées internes de Pouytenga, de Andemtenga et de Kando. Selon le président de la communauté musulmane de Pouytenga, Souleymane Sana, cette action est la contribution de la communauté musulmane pour soulager un tant soit peu la souffrance de nos frères et sœurs contraints de se déplacer abandonnent leurs domiciles, champs, bétail, commerces…

«Nous espérons pérenniser cette action de bienfaisance et témoigner l’attachement de notre communauté à un Burkina Faso de paix et d’émergence dans lequel, nous vivrons heureux dans nos différences culturelles et confessionnelles», a affirmé Souleymane Sana. Le parrain de la cérémonie, le ministre des Infrastructures, Eric Bougouma, a profité de l’occasion pour inviter les fils et filles du Burkina Faso à avoir une pensée pour les personnes déplacées internes.

A la date du 1er février 2020, la commune de Pouytenga comptait 4 665 déplacés internes, soit 627 hommes et 1 286 femmes. Les enfants sont au nombre de 1 347 filles et 1 405 garçons. La commune de Andemtenga comptait 222 déplacés et celle de Kando 87. La plupart de ces déplacées sont venus de l’Est, du Nord, du Centre-Nord et du Sahel. Ils sont ressortissants des villages de Tongomael, Nagrin, Natiabouani, Tambrebougou, Gayérie, Barsalgho, Wobdboulsi, Matiakouali, Dargo, Djibo, Dablo, Nako…

Amedée SILGA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.