Arrondissement N°6 de Ouagadougou: des travaux de bitumage de routes lancés

Le Premier ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré, a officié le lancement des travaux de construction et de bitumage de routes urbaines dans l’arrondissement N°6 de Ouagadougou, le mardi 4 février 2020.

Le lancement des travaux de réalisation d’infrastructures se succèdent au Burkina Faso. En ce qui concerne le bitumage de voiries urbaines, le Premier ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré, a donné le top de départ des travaux de construction et de bitumage de voies urbaines dont la principale est situées entre le boulevard de l’Insurrection populaire et la route de Komsilga au sud-ouest de la capitale, dans l’arrondissement N°6. Le montant des travaux sur le tronçon long de 13 kilomètres est estimé à 10,5 milliards francs CFA financé par la Banque ouest africaine de développement (BOAD) et le fonds spécial routier du Burkina. Et c’est l’entreprise Globex Construction qui été retenue pour les travaux, à la suite d’un appel d’offre international. Elle bénéficie d’un délai de 12 mois pour livrer l’Infrastructure. Selon la fiche technique du ministère des infrastructures, la mission de contrôle et de surveillance qualité est confiée à l’entreprise GECI. Pour le Premier ministre, les travaux de construction ou d’entretien des voiries urbaines sont aussi inscrits dans le programme de gouvernance du président du Faso, au même titre que le bitumage des routes nationales. « Dans son programme de gouvernance, le président du Faso a mis l’accent sur l’accès à l’énergie et le désenclavement du pays à travers la réalisation d’infrastructures routières. Aujourd’hui, l’ensemble des projets que nous avons initiés dans ce sens, sont en train de prendre forme sur l’étendue du territoire. Ce qui signifie que le Plan national de développement social et économique (PNDES) est en marche au grand bonheur des populations », a martelé le chef du gouvernement.
Encore du béton bitumineux
De son côté, le ministre des Infrastructures, Eric Bougouma, a salué l’accompagnement des partenaires techniques et financiers grâce à qui le projet sera enfin une réalité. Il a rassuré les populations de l’arrondissement N°6, notamment ceux des cités Azimo et SOCOGIB qu’une route aux caractéristiques modernes leur sera construite. Il s’agit, selon M. Bougouma, d’une route de 20 mètres d’emprise, une plate-forme d’une largeur totale de 13 mètres dont 8 mètres de chaussée et 2,5 mètres d’accotements de part et d’autre. « Ce sera une route bien faite. Avec une couche de fondation en graveleux latéritique d’épaisseur 20 cm, une couche de base en graveleux latéritique améliorés aux concassés de 15cm d’épaisseur le tout nivelé par une chaussée en béton bitumineux », a décrit le ministre Bougouma. La représentante de la BOAD au Burkina Faso, Reine Broohm-Ayevan, a salué les efforts du gouvernement qui, malgré l’épineuse question de l’insécurité continue d’ouvrir des chantiers. Elle a exprimé la disponibilité de son institution à poursuivre son appui au pays pour la réalisation des programmes et projets de développement. Pour les populations riveraines, la réalisation des différentes voies sera une épine de moins. Elles ont tout de même souhaité, entre autres, la multiplication d’ouvrages de drainage et un espace vert dans l’arrondissement.

Wanlé Gérard
COULIBALY

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.