Elections de 2020: le MPP adopte sa stratégie électorale

Le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) a tenu, le samedi 8 février 2020 à Ouagadougou, une session de son bureau politique national. Venus des 45 provinces du Burkina Faso, la rencontre a porté sur la stratégie pour une victoire aux élections de novembre 2020.

Le parti au pouvoir, le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), dispose désormais d’une stratégie électorale pour les élections présidentielle et législatives du 22 novembre 2020. C’est ce qu’a laissé entendre le président par intérim du MPP, Simon Compaoré, à l’issue d’une session du Bureau politique national (BPN), tenue le samedi 8 février 2020 à Ouagadougou. « Nous avons eu le quitus. La stratégie vient d’être adoptée. Désormais, nous savons ce qu’il faut faire, où et à quel moment le faire », s’est-il contenté de dire aux journalistes. Selon M. Compaoré, la rencontre a regroupé plus d’un millier de personnes venues des 45 provinces du Burkina Faso, avec à l’ordre du jour, un seul point : réfléchir à la stratégie électorale à mettre en œuvre pour assurer une victoire au parti lors des prochaines élections. La rencontre, a-t-il poursuivi, a permis aux membres du BPN, de faire le bilan des élections de 2015, d’analyser le contexte des scrutins à venir et de définir la feuille de route devant permettre au MPP de remobiliser ses troupes sur le terrain. « Nous avons aussi décidé de la tenue d’un congrès, les 6 et 7 mars 2020, puisque le mandat du bureau actuel expire le 12 mars 2020. Ce congrès sera l’occasion pour le parti de faire des réajustements au sein des instances dirigeantes car, nous avons enregistré des décès et certains de nos camarades du BPN ont été appelés à d’autres responsabilités », a fait savoir le président par intérim du MPP. A écouter M. Compaoré, la nouvelle stratégie sera présentée aux congressistes et à l’ensemble des militants afin qu’ils affutent leurs armes chacun à son niveau. Il est également prévu un congrès extraordinaire pour la désignation et l’investiture du candidat du parti pour la présidentielle. Hormis cela, d’autres décisions importantes ont été prises, a en croire celui qui est, par ailleurs, le maire honoraire de Ouagadougou, mais pas question de les dévoiler pour des raisons propres au parti.
La question sécuritaire n’a pas été occultée dans les débats à cette réunion politique. « Nous avons demandé aux militants de se mobiliser pour répondre favorablement à l’appel du président du Faso pour le recrutement de volontaires, en vue de défendre la patrie et dont l’opérationnalisation est en cours avec l’adoption des décrets pris en Conseil des ministres la semaine dernière », a soutenu Simon Compaoré à la presse. Sur la question du vote des déplacés internes, la position du MPP est sans équivoque, selon son président par intérim: « Nous souhaitons que la situation s’améliore afin que ces populations retournent dans leurs zones d’origine. Mais si, à la date du scrutin cela n’est pas effectif, que la CENI prenne les dispositions pour leur permettre de s’acquitter de leur devoir comme tous les autres Burkinabè ». Pour ce faire, le MPP compte engager des discussions avec les partis politiques de l’opposition pour accorder les violons. Le BPN du MPP a mis à profit cette session pour faire le bilan des conférences initiées récemment dans les provinces pour rendre compte des actions du parti, depuis le congrès ordinaire de mars 2017 et discuter des perspectives pour 2020. Ces tournées qui ont permis de visiter 42 provinces sur les 45 que compte le pays ont permis, selon Simon Compaoré, de sensibiliser les militants à la nécessité de cultiver l’esprit de paix, de cohésion et de solidarité entre citoyens dans un contexte de menaces terroristes.

Beyon Romain NEBIE

……………………………………………………………………………………………………………….

Bala Sakandé met fin aux rumeurs !

N’en pouvant plus faire face aux rumeurs qui couraient sur sa prétendue démission du MPP, le président de l’Assemblée nationale, Alassane Bala Sakandé, a saisi l’occasion de la rencontre du BPN pour apporter un démenti. « Au regard de la persistance de la rumeur malveillante et savamment entretenue par des officines politiques et leurs complices de tous genres, j’ai décidé de briser le silence devant vous, camarades du BPN et à l’intention de tous ceux qui m’ont toujours accordé leur confiance pour réitérer mon attachement aux idéaux de mon parti, le MPP », a-t-il déclaré. Bala Sakandé a ajouté : « s’il y a une chose que je ne marchande pas, ce sont mes convictions politiques ».

BRN

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.