Election présidentielle : Yacouba Isaac Zida, porte-étendard du MPS

Le président du MPS, Pr Augustin Loada : « Que vous l’aimiez ou pas, Yacouba Isaac Zida a contribué à écrire l’histoire de ce pays».

Le président du Mouvement patriotique pour le salut (MPS), Pr Augustin Loada, au cours d’un déjeuner de presse, le samedi 15 février 2020 à Ouagadougou, a annoncé que l’ex-premier ministre Yacouba Isaac Zida est le candidat du parti à l’élection présidentielle de novembre prochain.

Alors qu’il est en exil au Canada, l’ancien Premier ministre de la Transition, Yacouba Isaac Zida, a été officiellement choisi pour déposer sa candidature à l’élection présidentielle de novembre prochain. L’information a été donnée au cours d’un déjeuner de presse, le samedi 15 février 2020 à Ouagadougou par le président du Mouvement patriotique pour le salut (MPS), le professeur Augustin Loada.

Il a informé les journalistes du retour inconditionné de leur candidat au pays pour être investi au cours du congrès que le MPS va organiser en mai prochain. « Que vous l’aimiez ou pas, Yacouba Isaac Zida a contribué à écrire l’histoire de ce pays. Après l’accomplissement de sa mission historique (…), il entendait prendre du recul et un repos bien mérité auprès de sa famille au Canada », a soutenu l’ancien ministre de la Fonction publique sous la Transition. Votre candidat ne craint-il pas de rentrer au pays sous peine d’être poursuivi par les autorités compétentes ?

N’a-t-il pas de comptes à rendre ? A quand son retour ? Sur ces interrogations, le président du parti a fait savoir que l’ex-Premier ministre de la Transition est libre de rentrer dans son pays et dit être disposé à répondre devant les juridictions. Pour lui, les faits qui sont reprochés à Yacouba Isaac Zida sont d’ordre politique. A ce propos, il a laissé entendre que les dirigeants actuels ont décidé de poursuivre leur candidat pour « insubordination » et « désertion en temps de paix ».

Remonté contre la somme allouée pour organiser les élections présidentielles, Pr Augustin Loada a qualifié la gouvernance actuelle du « clientélisme politique » qui s’explique, selon lui, par une mauvaise gestion des ressources financières du pays. Son parti aurait voulu que les 109 milliards FCFA que la CENI réclame pour la tenue des prochaines élections soient investis ailleurs, notamment dans l’action humanitaire afin de soulager la détresse les populations, victimes des attaques terroristes et des violences communautaires. Toutefois, le président du MPS a souhaité que les élections puissent se tenir à bonne date.

Oumarou RABO
(Stagiaire)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.