Téléphonies mobiles et promotions immobilières : Les députés veulent voir clair

Les membres des commissions et missions ont été installés par le 1er vice-président de l’AN, Bénéwendé Stanislas Sankara

Les membres des commissions d’enquêtes parlementaires sur la téléphonie mobile et la promotion immobilière ont officiellement pris fonction, le vendredi 14 février 2020 à Ouagadougou, en présence du premier vice-président de l’Assemblée nationale, Bénéwendé Stanislas Sankara.

L’Assemblée nationale (AN) a adopté, le 23 janvier 2020, la résolution portant création de deux commissions d’enquête parlementaire sur la téléphonie mobile, le système et les pratiques de promotion immobilière au Burkina Faso. Les membres du bureau de ces deux structures ont été, à cet effet, installés le vendredi 14 février 2020 à Ouagadougou, par le premier vice-président de l’AN, Bénéwendé Stanislas Sankara.

Chacune des commissions comprend un président, un vice-président, un rapporteur général, et son adjoint et six autres membres. La commission d’enquête parlementaire sur le système de téléphonie mobile au Burkina Faso est présidée par le député Lomboza Narcisse Coulibaly, et celle sur le système et les pratiques immobilières par le député, Issaka Congo. “Les attentes des populations vis-à-vis de ces deux secteurs sont nombreuses. Il y a également d’énormes enjeux financiers qui nous amènent à nous interroger sur la part de l’Etat, notamment en ces périodes de vaches maigres.

Des enquêtes parlementaires vont donc permettre de faire des recommandations aux sociétés concernées et au gouvernement, et recommander des poursuites judiciaires s’il y a, par exemple, des cas avérés d’infraction à la loi”, a expliqué Me Bénéwendé Stanislas Sankara. Ces commissions, loin de s’ajouter simplement à d’autres, a-t-il ajouté, ambitionnent de répondre aux préoccupations des populations.

Les deux missions d’information parlementaire sur l’opération de fonds miniers, la problématique de l’emploi des nationaux dans les sociétés minières et l’effectivité de paiement de la contribution financière en matière d’eau par les sociétés minières, et sur l’état d’exécution de la loi n°055/2017/AN de décembre 2017 portant loi de programmation militaire 2018-2022 ont également vu l’installation de leurs membres (dix par mission) au cours de la cérémonie.

Elles seront respectivement dirigées par les députés Timi Bonzi et Amidou Sanfo. Selon Me Sankara, ces missions viennent compléter le travail constitutionnel déjà mené à travers les plénières, et les sessions ordinaires ou extraordinaires. Il s’agit, a-t-il dit, de missions transversales où toutes les commissions de l’hémicycle sont représentées. Elles auront, a-t-il précisé, de déceler, entre autres, les acquis ou les insuffisances des recommandations émises, par exemple, en faveur des Forces de défense et de sécurité (FDS).

W. Aubin NANA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.